fbpx

L’indicateur Renko en analyse technique : parfait pour le trend following et le chartisme ?

Dans la série des indicateurs techniques développés par des Japonais, découvrez le Renko. Cet indicateur visuel se focalise à 100% sur les mouvements de prix, tout en laissant de côté l’aspect temporel des variations du cours. Ce faisant, son utilisation et les stratégies associées sont totalement différentes des autres indicateurs classiques. Décryptage.

Avant de continuer …

Abonnez-vous à notre actualité et restez à jour dès qu’un nouvel article est publié !

En note préliminaire, le rédacteur signale être actionnaire de certaines actions (Thales, Microsoft, Apple, Starbucks, Walmart) utilisées dans l’article à l’heure de le rédiger. Ce dernier n’est en aucun cas une incitation à l’achat ou à la vente desdites actions.

L’indicateur Renko, un outil technique singulier

Illustration graphique Renko analogie briques
Le graphique Renko, une histoire de briques …

En analyse technique, la plupart du temps, le graphique de prix représente visuellement l’évolution du cours d’un actif par unité de temps. Quelle que soit l’unité choisie (jour, mois, minute ou encore heure), qu’il s’agisse d’un graphique en barres, en bougies/chandeliers japonais ou d’une simple droite, le principe de base reste le même. Le prix varie dans le temps et de nouveaux chandeliers, de nouvelles barres sont créés, unité de temps par unité de temps. De ces représentations des variations dans le temps, il est possible d’extraire des informations (types de chandeliers, tendance, etc.).

Un graphique Renko, en revanche, focalise l’information visuelle sur les mouvements de prix, sans tenir compte du temps. Bien évidemment, un graphe Renko possède un axe horizontal temporel, cependant, son échelle de temps n’est pas figée.

Principe

L’indicateur Renko utilise comme unité de base une brique (renga, en japonais), de couleur définie et de taille fixe. L’indicateur, au travers des briques, n’affiche que les changements de prix répondant à une certaine amplitude minimale (définie par l’investisseur) :

  • Un changement de prix suffisant pour dépasser ce seuil crée une nouvelle brique.
  • Les changements de prix qui ne franchissent pas ce seuil sont ignorés.

Suivant ce seuil minimum, une brique mettra plus ou moins de temps à se former, selon le temps nécessaire pour réussir à franchir ce seuil. Un mouvement de prix fort pourra permettre la création d’une nouvelle brique en quelques minutes, là où un prix sans vigueur mettra plusieurs jours à passer le seuil. C’est là toute la différence avec un graphique en chandelier, par exemple : dans ce dernier, quoi qu’il arrive, un nouveau chandelier sera créé à la prochaine unité de temps.

Comme nous l’avons dit, la taille de la brique est fixe. Toutes les briques ont la même hauteur à l’écran. Ceci implique qu’une amplitude de prix élevé, dépassant largement le seuil, ne créera pas une grande brique, mais plusieurs briques successives. Par exemple, si le seuil est de 1€ et que le prix augmente de 2€, 2 briques de 1€ seront créées. Si le prix augmente, la nouvelle brique sera verte et, si le prix baisse, elle sera rouge. Généralement, le prix de clôture sera pris en compte dans le calcul de création ou non d’une nouvelle brique.

Pour mieux comprendre ce principe de création de brique et de seuil, voici 3 graphes Renko de l’action Thales, dont nous avons modifié le seuil minimum :

Comme expliqué plus haut, la nouvelle brique n’est construite que si le mouvement des prix a dépassé le niveau seuil spécifié :

  • Dans le graphe de gauche, une nouvelle brique est créée que lorsque le prix change de 0,5€ entre le prix de clôture de la séance et le prix du jour précédent.
  • Dans le graphe de droite, une nouvelle brique apparaît uniquement si la variation de prix dépasse 2€. Le seuil est plus restrictif.

Intérêt du graphique Renko

L’indicateur a pour vocation de filtrer les mouvements de prix inférieurs au seuil minimum (non significatifs) pour rester concentré sur les mouvements importants (significatif). Il élimine le bruit ambiant du cours.

Plus la taille de brique est petite (seuil bas, comme à gauche sur l’exemple ci-dessus), plus le graphique capture de petites amplitudes de prix, moyennant un bruit plus élevé. A contrario, au plus le seuil augmente (comme à droite sur l’exemple précédent), au plus le graphique gagne en simplicité, au prix d’une résolution plus faible et donc, d’une vue moins dynamique, moins fine. C’est particulièrement visible au niveau du mois d’avril, par exemple.

Cette caractéristique du graphique Renko recèle d’ailleurs un intérêt psychologique très intéressant. En effet, cette approche visuelle est un excellent moyen de développer une certaine patience d’investissement. Retirer le bruit, l’agitation et se focaliser sur le prix, sans tenir compte du temps, peut apporter une certaine forme de calme lorsqu’on investit sur les marchés.

C’est l’un des gros avantages de l’affichage Renko : bien paramétrés, ces graphiques sont visuellement très clairs et simples à analyser. Ils sont particulièrement adaptés aux investisseurs et traders souhaitant se concentrer sur les tendances, en long terme comme en day trading. Ils s’incorporent également très bien au chartisme (voir plus bas).

Le seuil minimum : méthode classique ou ATR ?

Le choix du seuil dépend de l’investisseur, de ses préférences vis-à-vis du lissage du bruit, de ses attentes au niveau de la finesse d’affichage et de son style (scalper, trader, buy & hold, etc.).

Quel que soit votre style, deux approches de calcul existent pour déterminer le seuil de création d’une nouvelle brique :

  1. L’approche classique/traditionnelle : cette approche utilise un seuil défini, préétabli et exprimé en valeur de l’actif (€, $, etc.) ou en pourcentage. C’est cette méthode qui a par exemple servi à illustrer l’exemple ci-dessus avec Thales. Le seuil est paramétré par l’investisseur. Une fois déterminé, ce seuil est fixe.
  2. L’approche ATR : dérivée de l’indicateur Average True Range (ATR), cette approche détermine automatiquement le seuil sur la base de l’ATR. Ce dernier étant lui-même calculé sur la base de la volatilité de l’actif sur une période déterminée par l’investisseur (généralement, 14 périodes). Cette approche a l’avantage de rafraichir le seuil chaque jour en fonction des évolutions récentes du prix. Le seuil n’est donc pas fixe.

Ces deux approches distinctes mèneront à des graphiques différents et, in fine, à des conclusions différentes lorsqu’il s’agira de déterminer des points d’entrée et de sortie.

L’ATR est décidément un indicateur aux multiples usages ! Pour rappel, c’est également grâce à l’ATR qu’est créé l’indicateur supertrend dont nous vous parlions dans un précédent article.

Le choix de l’unité de temps

Comme nous l’avons expliqué, le graphique Renko n’est pas construit sur des unités de temps. Néanmoins, le prix de clôture, lui, peut être défini au niveau journalier, hebdomadaire, horaire ou encore minutaire. Ainsi, si vous utilisez une vue hebdomadaire, les prix de clôture hebdomadaires seront utilisés pour construire les briques. Ici aussi, tout dépend de votre horizon d’investissement. Notez néanmoins qu’une unité de temps large vous fera perdre en finesse de lecture.

Inconvénients du système Renko

Vu que la création d’une nouvelle brique nécessite une certaine amplitude, déceler des signaux d’entrées ou de sortie se fera toujours avec un peu de retard, justement à cause de ce seuil de déclenchement minimum. Comme nous le verrons plus bas, les débuts de tendance nécessitent un certain nombre de briques. Ces briques sont autant de fractions de hausse manquées avant d’initier une position.

Le graphique Renko reste donc très dépendant des paramètres définis pour le seuil de création d’une nouvelle brique. Chaque investisseur devra trouver un juste équilibre entre élimination du bruit et finesse de résolution, sans quoi il risquerait d’augmenter du retard supplémentaire dans sa prise de décision.

Créer et utiliser un graphique Renko en bourse

Comment créer le graphique sur PRT, Investing & TradingView

Il est extrêmement facile de basculer votre affichage traditionnel (probablement en chandeliers japonais) vers un affichage de type Renko. En quelques clics, vous pouvez ainsi afficher un graphique Renko sur votre station préférée, tout comme en configurer le seuil :

Investir avec l’indicateur Renko

Maintenant que l’indicateur a été présenté et que vous êtes en mesure de le créer sur votre interface boursière de préférence, reste à définir une stratégie d’utilisation. Un graphique Renko excelle dans 2 domaines que nous allons détailler ci-dessous : le trend following et le chartisme.

Libre à vous de les utiliser, de les combiner entre eux voire d’y ajouter, comme nous, d’autres indicateurs techniques !

L’identification de tendance

Sur le long terme, les graphiques Renko constituent un excellent moyen d’investir, simplement et visuellement, via une approche de suivi de tendance (trend following). En effet, la façon dont le prix et les tendances sont tracés, couplée à l’absence du facteur temps, renforce et simplifie le trend following.

Une stratégie simple de trend following consiste à prendre chaque brique comme un signal directionnel : un bloc ascendant représentant un signal d’achat et un bloc descendant représentant un signal de vente. Dès lors qu’un certain nombre de signaux consécutifs se suivent, cela doit être considéré comme le signal d’entrée ou de sortie attendu. Le graphique Renko constitue ainsi un bon outil pour déceler un début ou une inversion de tendance.

Pour ce faire, le paramètre du seuil de création d’une nouvelle brique doit être défini avec soin. Pour cet article, nous utiliserons un seuil classique défini à 1 %. Dès lors que le cours varie d’au moins 1 %, une nouvelle brique sera donc créée. Ce seuil procure un bon équilibre entre finesse de vue et élimination du bruit. Il permet également de définir un stop-loss sur une nouvelle position : pas plus de 3%, soit 3 briques rouges (voir plus bas).

Idéalement, un début de tendance (haussière comme baissière) sera caractérisé par l’apparition d’au moins 3 briques successives de couleur identiques. Ainsi, une séquence de 3 briques rouges (baissières) consécutives permet de confirmer facilement que le marché est en début de tendance baissière. Cependant, comme expliqué plus haut, cette approche a le gros désavantage de retarder l’ouverture d’une position. Une partie de la tendance est manquée au bénéfice d’une augmentation de certitude quant à la vigueur de la tendance. Libre à vous néanmoins de diminuer le nombre de briques requis pour constituer le signal.

Pour pallier ce problème, cette approche basique de trend following Renko doit être combinée à d’autres indicateurs techniques. Citons par exemple les moyennes mobiles, les indicateurs oscillateurs (RSI, stochastique, etc.) ou un système complet comme le cycle des bandes de Bollinger.

Une diversité de combinaison vous attend avec les graphiques Renko. Et, ce faisant, une diversité d’analyses et d’opportunités potentielles pour réaliser du trend following à la hausse comme à la baisse.

Le chartisme

Le graphique Renko facilite également la détection de supports et de résistances à l’origine de nombreuses configurations reprises dans le chartisme. En effet, puisqu’il élimine le bruit, ce type de graphique permet de pointer facilement les ruptures d’éléments graphiques et les figures issues du chartisme, comme visible ci-dessous.

Pour plus de détails sur les configurations chartistes, nous vous recommandons l’excellent livre de Thomas Bulkowski : « L’encyclopédie des configurations graphiques ». Un incontournable pour les chartistes et les aficionados d’analyse technique.

Conclusion

Vous l’aurez compris en lisant cet article, le graphique Renko recèle une facilité d’utilisation manifeste. Cependant, ce type de graphique peut revêtir une multitude d’apparences, suivant le type de seuil utilisé, le paramètre utilisé, la présence ou non d’autres indicateurs techniques, etc.

La meilleure façon d’appréhender le graphique Renko reste de l’essayer, l’expérimenter en pratique et voir ce qui fonctionne le mieux pour vous, votre façon d’investir et vos attentes. N’hésitez d’ailleurs pas à venir en discuter sur nos forums, section analyse technique !

Veillez finalement à trouver une configuration qui vous convienne, tout en reste simple d’utilisation. Le graphique Renko a pour objectif de minimiser le bruit afin que vous puissiez vous concentrer sur ce qui compte vraiment : l’action des prix. Inutile dès lors de surcharger votre graphique. Focalisez-vous sur l’essentiel, le graphique Renko vous le rendra !

Envie de lire plus d’articles de ce genre ? Soutenez Investiforum à partir d’1€ :

Ne manquez aucun article avec nos newsletters

Discussion de groupe sur les forums Investiforum

Venez discuter de cet article sur notre forum.

L’inscription est gratuite !


Medenor

Administrateur d’Investiforum

De son vrai nom Raphaël, Medenor est investisseur depuis 2017 et passionné par la Bourse. Plutôt orienté analyse fondamentale, c’est un vrai touche-à-tout !


Note actuelle
Cliquez pour noter cet article !
[Total: 0 Moyenne: 0]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.