fbpx

Entrée en bourse de Spotify sur le NYSE : état des lieux et avis

L’entreprise Spotify a annoncé il y a quelques semaines qu’elle envisageait une introduction en bourse prévue, pour l’instant, fin mars début avril. Ce qui devrait être la plus importante introduction en bourse de 2018 (et certainement la plus attendue) continue à diviser les investisseurs. Faut-il sauter sur cette occasion ? Ou est-il préférable d’attendre ? Notre état des lieux sur la question et notre avis sur le sujet.

Lien de discussion sur le forum

Illustration Spotify

Spotify : contexte & fondamentaux

Pour qui ne connaîtrait pas Spotify, une petite mise en situation s’impose. Cette entreprise suédoise propose depuis 2006 un service de streaming musical permettant une écoute quasi instantanée de millions de fichiers musicaux tant sur ordinateur que sur divers appareils (mobile, tablette, console, etc.). Ce service se décline sous deux formes : une facette gratuite accompagnée de publicités intercalées entre les morceaux, et une facette payante (« premium« ) permettant d’enlever les publicités et de débloquer d’autres fonctionnalité. D’autres formules, plus confidentielles, existent (notamment pour les familles ou les étudiants).

En mars 2017, la société annonce qu’elle compte désormais 50 millions d’abonnés dans le monde, soit 20 millions de plus qu’en mars 2016. Le 15 juin 2017, Spotify annonce avoir atteint 140 millions d’utilisateurs, soit presque le triple que trois mois plus tôt. Malgré un chiffre d’affaires en hausse de 53 % par rapport à 2016 (2,9 Mds contre 1,95 Mds d’euros), la société atteint toutefois une perte nette de 539 millions d’euros. En décembre 2017, Spotify et Tencent Music prennent une participation croisée l’un dans l’autre, et signe un partenariat pour étendre géographiquement leur diffusion. Ainsi, l’entreprise compte s’implanter en territoire chinois, zone où elle était absente jusqu’à présent, avec à la clé une base d’utilisateurs potentiels non négligeable.

Spotify évolution utilisateurs
L’évolution de la base d’utilisateurs depuis 2012. Les utilisateurs utilisant la version Premium de Spotify augmente de manière constante depuis 2015. Le nombre total d’utilisateurs (gratuits et payants) a atteint le chiffre de 140 millions en juin 2017, avant l’accord conclu avec Tencent et les débouchés asiatiques envisageables.

Côté concurrence, Spotify doit face à de multiples acteurs dans le domaine du streaming : Apple Music, Tidal, Deezer, Google Play Music ou encore Amazon Music pour ne citer que les plus connus. Néanmoins, le service musical de l’entreprise à la pomme reste le principal concurrent de Spotify à l’heure actuelle, bien que ce dernier possède une longueur d’avance sur son concurrent au vu des chiffres de 2017.

Comparaison Apple Music Spotify

Enfin, côté finances, le chiffre d’affaires de la société est en forte croissance, mais ses pertes gonflent. En effet, son déficit, de 349 millions d’euros en 2016, s’est creusé en 2017 et se chiffre à 378 millions d’euros. Le chiffre d’affaires, pourtant de plus de 4 milliards d’euros pour l’année écoulée (en hausse de près de 39% par rapport à l’année précédente), couvre à peine les coûts de revenus de 3,2 milliards d’euros. Un point important pour tout investisseur s’intéressant à l’analyse fondamentale d’une société.

Spotify finances

La tendance est au streaming. Spotify, le Netflix de la musique ? 

Si l’on se tient au courant de l’actualité technologique et du divertissement, le constat ne nous aura pas échappé : les habitudes de consommation changent. À l’heure actuelle, le consommateur préfère accéder à un catalogue dans lequel il va piocher, plutôt que d’acheter les titres à l’unité, en version physique ou numérique. Il suffit de voir l’engouement tournant autour de Netflix, qui repose sur ce modèle économique dans les contenus vidéos, à ceci près que ce dernier ne propose qu’une version payante de ses services.

Évolution du cours de l’action Netflix (NASDAQ: NFLX) depuis son introduction en bourse, en 2002.

La comparaison avec Netflix est la première qui vient à l’esprit quand on pense à l’IPO prochaine de Spotify. Certains voient déjà cette dernière comme une Netflix-bis, néanmoins les deux entreprises n’évoluent pas dans les mêmes eaux. La musique est une industrie très différente du cinéma et de la télévision, et le paysage concurrentiel dans lequel elle se trouve présente des défis auxquels Netflix n’a jamais eu à faire face. De plus, Spotify doit concilier avec les industries musicales et les majors du milieu, reverser des droits, rétribuer les artistes (suffisamment ou non, là n’est pas l’objet de réflexion de cet article). Netflix avait ce problème par le passé, mais a par la suite développé ses propres productions, son propre catalogue, s’émancipant sainement. Spotify pourrait en faire autant, mais devrait du coup se transformer en producteur de musique, de contenu, gérer des artistes directement. Ce qui ne sera pas simple, surtout vu les goûts des consommateurs et la mainmise actuelle de certaines entreprises sur les artistes en vogue.

L’introduction en bourse de Spotify même diffère de celle de Netflix, en 2002. En effet, Spotify compte passer par le système de cotation directe, qui repose sur le principe de de ne pas émettre de nouvelles actions, sans levée de fonds. Les actions existantes, détenues par les investisseurs privés et les membres de l’entreprise, seront celles qui pourront être échangée dès l’entrée en bourse. Et encore faudra-t-il qu’il y ait suffisamment d’offres vis à vis de la demande, ce qui risque de tirer le cours vers le haut. Les premiers jours de vie du cours de l’action risquent donc d’être compliqués, volatiles, vu l’engouement tournant autour de l’événement et la spéculation. Spotify a été évaluée à 8,5 milliards en juin 2015. L’entreprise cible une évaluation publique fixée à plus de 10 milliards, selon le Wall Street Journal.

Faut-il acheter l’action Spotify lors de l’IPO ?

Ce qui suit est un avis personnel rédigé par le rédacteur de cet article, Medenor. Il n’est en rien une incitation à l’achat ou non de l’action Spotify lorsqu’elle sera cotée sur le NYSE. 

Au vu de l’évolution des cours d’actions comme Netflix ou Amazon, acheter Spotify lors de son IPO peut sembler être un plan en or. L’entreprise évolue dans un secteur en pleine croissance et possède une bonne place parmi ses pairs. Néanmoins, les pertes sont non négligeables et l’entreprise devra continuer d’innover afin de garder sa base d’utilisateurs gratuits (rémunérant l’entreprise via la publicité) et payants (rémunérant l’entreprise via l’abonnement). Car la concurrence est féroce dans le secteur et les poids lourds légions. Qui plus est, il faudra tenir à l’œil la valorisation de l’entreprise qui, bien qu’estimée à 10 milliards à l’heure actuelle, devra se justifier par la suite (sans quoi elle se retrouvera construite sur « du vent » et Spotify suivra le même parcours que Snapchat).

Ce faisant, assurez-vous d’avoir un portefeuille diversifié si l’envie vous prend d’investir dans Spotify. Et suivant votre approche, observez deux façons de faire :

  1. Profitez de la volatilité pour faire des profits à court terme (à réserver aux traders avertis)
  2. Attendez que les premières semaines soient passées, que la volatilité et les choses se calment, et investissez en conséquence sur le long terme au vu de l’orientation du titre une fois l’IPO passée.

Spotify footer

Cet article vous a plu ? N‘hésitez pas à faire un don en cliquant sur le bouton ci-dessous :Bouton don Paypal

Vous ne voulez rien manquer de notre actualité ?

Abonnez-vous à notre lettre d'information :

Vous avez raté nos lettres précédentes ? Vous pouvez les lire dans nos archives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :