fbpx

Le Piotroski F-Score : 9 critères et 1 score pour des actions de grande valeur

Mis au point en 2000, le Piotroski F-Score est un système de notation simple en 9 critères permettant de déterminer la force fondamentale d’une société. Plus ce score est élevé, plus la société sera d’intérêt. Via cette approche, son créateur, un professeur de Stanford du nom de Joseph Piotroski, propose d’acheter des actions de sociétés offrant un bon rapport qualité-prix (value investing), via l’analyse des données comptables.

La théorie de J. Piotroski sur le value investing

Si nous regardons l’article scientifique où le Piotroski F-Score a été créé, nous pouvons lire que les actions value ont tendance à être négligées. Ces sociétés sont peu couvertes par les analystes et souffrent d’un manque d’intérêt de la part des investisseurs. Compte tenu de ce manque de couverture, prévisions et recommandations d’analystes sont souvent peu fréquentes, voire absentes. De plus, ces entreprises ont souvent déçu par le passé et ont été victimes d’accidents de parcours. Ce faisant, les quelques prévisions et analyses auront tendance à être trop pessimistes sur le futur de ces sociétés, ce qui engendre des erreurs de valorisations de la part du marché.

Ce sont ces erreurs d’appréciations qui constituent des opportunités pour l’investisseur à même de les identifier. Ces écarts anormaux entre capitalisation et valorisations sont à la base du concept de value investing : acheter des actions dont les prix semblent être à la traîne par rapport aux valeurs fondamentales. Et pour identifier ces valeurs dénigrées, les données comptables seront d’une grande aide.

Cover article analyse 9 points fondamentaux

Un portefeuille book-to-market (ratio qui rapporte la valeur comptable de l’action d’une société à sa valeur de marché) élevé surperforme un indice large d au fil du temps. Selon l’article de Joseph Piotroski, les actions avec un ratio book-to-market élevé peuvent être séparées en fonction du Piotroski F-score f (élevé = achat, faible = vente) afin de viser des rendements annuels encore plus élevés. Selon l’article, le filtrage sur la base du Piotroski F-score ajoute en effet une quantité supplémentaire et non significative d’alpha aux rendements d’un portefeuille.

« Une stratégie d’investissement qui achète les gagnants attendus et qui évite d’attendre les perdants génère un rendement annuel de 23 % entre 1976 et 1996 »

– Joseph Piotroski

Ainsi, Piotroski a mis au point un ensemble de règles pour rechercher des sociétés présentant des bilans liquides solides, une rentabilité croissante et une efficacité opérationnelle. Il a proposé de sélectionner les actions en fonction d’un score, calculé sur la base d’une liste de contrôle à 9 entrées analysées et pondérées individuellement.

Calculer le Piotroski F-Score

La méthode proposée par Joseph Piotroski recommande d’évaluer les états financiers de la société sur 9 paramètres différents. L’entreprise réussit ou échoue à chacune des 9 évaluations. Chaque critère atteint est gratifié d’un point. Un échec n’octroie aucun point ou pénalité. Tous les points sont ensuite additionnés pour donner un score final de Piotroski compris entre 0 et 9. Des scores de 8 et 9 sont considérés comme identifiant des actions à forte valeur. Les scores de 2 ou moins, a contrario, pointeront des actions de faible valeur.

Les 9 critères sont les suivants :

  1. Résultat net positif : 1 point si la société est rentable pour l’année en cours.
  2. Cash-flow opérationnel positif : 1 point si la société génère des liquidités pour l’année en cours.
  3. Variation positive du RoA (Return on Assets) : 1 point si la société améliore sa rentabilité par rapport à l’année précédente.
  4. Qualité des résultats reporté : 1 point si le cash-flow opérationnel est supérieur au résultat net, ce qui permet de s’assurer que le revenu net n’est pas influencé par des astuces comptables.
  5. Diminution de la dette à long terme : 1 point si l’effet de levier (l’endettement) diminue par rapport à l’année précédente.
  6. Augmentation du current ratio : 1 point si la liquidité s’améliore par rapport à l’année précédente. Le current ratio est une indication de la liquidité d’une entreprise et de capacité à satisfaire à ses obligations de paiement à court terme.
  7. Actions en circulation en baisse : 1 point s’il n’y a pas de dilution d’actions et que le nombre d’actions en circulation diminue (l’entreprise rachète des actions).
  8. Marge brute en hausse : 1 point si la société améliore sa rentabilité en augmentation sa marge brute.
  9. Variation de la rotation des actifs : 1 point si la société est en mesure de générer davantage de revenus à partir de ses actifs propres. Ce critère évalue l’efficacité à déployer des capitaux pour des actifs générant des revenus.

Les points 1 à 4 relèvent de la rentabilité là où les points 5 à 7 sont relatifs à l’endettement, la liquidité et les sources de financement. Les points 8 et 9, quant à eux, ont trait à l’efficacité opérationnelle.

Les screeners et le Piotroski F-Score

Nous n’irons pas par 4 chemins : difficile d’en trouver des gratuits. Encore moins qui couvrent les bourses européennes. Notons Chartmills.com, chez qui l’inscription est requise, mais gratuite. Hélas, ce screener est orienté marchés américains. Il peut néanmoins s’avérer utile !

Calculateur Investiforum pour le Piotroski F-Score

Si vous n’avez pas de screener sous la main, vous pouvez sélectionner vous-même les données pertinentes dans les rapports financiers des actions qui vous intéressent. Vous aurez besoin des données comptables de l’année en cours et de l’année précédente. Voici la liste des équivalences de termes français-anglais pour faciliter vos recherches :

  • Produits -> Revenue
  • Coûts des ventes — > Cost of Goods Sold
  • Marge brute -> Gross Profit
  • Résultats nets — > Net Income
  • Total actifs courants — > Total current assets
  • Total dettes courantes — > Total current liabilities
  • Total de l’actif (début d’exercice) — > Year End Total Assets
  • Total de l’actif (fin d’exercice) — > Year End Total Assets
  • Dette à long terme — > Long-term Debt
  • Flux de trésorerie opérationnel — > Cash flow from operating activities
  • Actions en circulation — > Number of shares outstanding

Nous vous proposons notre calculateur maison utilisant Google Sheets et pouvant être téléchargé gratuitement, sans risques (Fichier > Télécharger). Par sécurité, il n’est pas permis de le modifier en ligne. Voici un exemple de ce que donne notre calculateur rempli avec les données d’AB InBev pour 2017 et 2018 :

Exemple de calcul du Piotroski F-Score pour l'action AB Inbev
Exemple de calcul du Piotroski F-Score pour l’action AB Inbev via notre calculateur maison. AB InBev est cataloguée comme action à valeur moyenne selon le Piotroski F-Score.

Conclusion

Le Piotroski F-Score est un moyen rapide de juger de la solidité financière d’une entreprise. Il gagnera bien évidemment en robustesse s’il est appliqué conjointement avec d’autres filtres ou critères d’évaluation. Mais il n’en reste pas moins autosuffisant tant son approche permet de balayer une bonne partie du profil fondamental d’une action. L’article de Piotroski en 2000 montrait que sa méthode aurait enregistré un rendement annuel de 23 % entre 1976 et 1996 si les gagnants attendus étaient achetés et les perdants escomptés étaient vendus. Son score fonctionnait donc bel et bien. Imaginez ce que l’ajout du Piotroski F-Score peut apporter à votre stratégie en terme rendement !

Cependant, bien que ce système soit très adéquat au style de pensée des investisseurs axés sur la valeur, la stratégie du F-Score ne conviendra bien sûr pas à tout le monde. Certains investisseurs préféreront l’analyse technique, les actions à forte croissance ou utiliseront d’autres approches comme le Moat investing ou l’analyse en 9 points Investiforum. Comme souvent, la solution ultime et unique n’existe pas ; combinez les approches pour trouver les meilleures opportunités !

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à faire un don en cliquant sur le bouton ci-dessous :

Bouton don Paypal

Vous ne voulez rien manquer de notre actualité ?

Abonnez-vous à notre lettre d'information :

Vous avez raté nos lettres précédentes ? Vous pouvez les lire dans nos archives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :