fbpx

Investir dans les actions grecques en 2019

Pendant des années, les actions grecques ont perdu du terrain. Reflet d’une économie qui, sous la pression d’un endettement croissant, se débattait dans le marécage de sa pire dépression de l’après-guerre, le marché grec semble avoir passé fini sa descente aux enfers, comme l’indiquent plusieurs indicateurs économiques. Les investisseurs voient en tout cas des perspectives positives sur le marché boursier grec.

La Grèce. Influente pendant l’Antiquité, ce pays est surtout connu pour ses îles, ses plages et son tourisme. Mais ces dernières années, son nom fut également synonyme de crise de la dette publique et rigueur budgétaire. Cette dette a fortement pesé sur l’économie du pays, notamment par les craintes qu’elle a fait naître sur la capacité de la Grèce à rembourser sa dette publique. Le pire semble désormais passé et nombreux sont ceux qui pensent de nouveau à investir sur le marché des actions grecques.

En note préliminaire, le rédacteur signale posséder des parts de l’ETF Lyxor MSCI Greece UCITS cité à titre d’exemple dans cet article. Ce dernier n’est en aucun cas une incitation à l’achat ou à la vente de cet ETF.

Si cet article vous plaît et que vous désirez soutenir Investiforum, n’hésitez pas à faire un don en cliquant sur le bouton ci-dessous :

Bouton don Paypal

Les marchés développés sont souvent qualifiés d’efficaces. La culture financière y est en effet élevée : lorsqu’une entreprise établit de nouvelles prévisions ou lorsque les conditions changent, tout se reflète assez rapidement dans le prix. Parfois, ces informations sont déjà intégrées dans les cours avant leur publication. Cela signifie que les opportunités sont plus rares. Dans un marché moins développé comme la Grèce, davantage d’opportunités s’offrent à l’investisseur. L’éducation financière y étant moins développée, y investir depuis l’extérieur peut mener à de très bonnes réussites boursières. Mais à condition d’évaluer correctement la nature de ce marché au passé difficile.

État des lieux : la fin des Enfers grecques ?

Après une année 2018 assez compliquée, la bourse grecque a connu ces derniers mois une de ses meilleures périodes depuis la fin des années 90. L’indice de la bourse d’Athènes, l’Athex Composite, a enregistré des gains de plus de 25% depuis début 2019, soit le deuxième plus haut rendement au monde après la Chine. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’en avril, UBS décidait de surpondérer la Grèce parmi les marchés émergents. Depuis, les élections générales ont conforté une majorité absolue de droite qui devrait renforcer les perspectives du pays, au travers d’objectifs simples, la relance de l’économie et la création d’emplois. Le pessimisme à l’égard de ce pays est ainsi en baisse constante.

Le Grand Rallye Grec : les actions grecques ont progressé d'environ 38% cette année, soit plus du double de l'indice S&P 500. Investir dans ces actions grecques a offert un meilleur rendement que les marchés émergents sur le premier semestre de 2019
Les meilleurs rendements mondiaux de 2019 proviennent jusqu’ici de la Grèce. Les actions grecques ont progressé d’environ 38% cette année, soit plus du double de l’indice S&P 500 et cinq fois plus que l’indice MSCI Emerging Markets (source).

Cette évolution est soutenue par l’amélioration de plusieurs indicateurs économiques. Le plus important, le PIB grec, est en hausse et est bien supérieur aux moyennes observées ces deux dernières décennies (et bien loin du creux record de -10,20% enregistré au premier trimestre de 2011). Poussée des exportations, retour à la normale du tourisme, taux de chômage en baisse et excédent budgétaire record ; les indicateurs se retournent pour le pays. Certains analystes pensent cependant que cet optimisme pourrait être prématuré. Les fondamentaux des banques grecques, poids important dans ce marché (les financières occupent près d’un tiers de l’Athex) semblent encore vulnérables et la dette du pays est encore très élevée.

Comment investir sur le marché d’actions grecques ?

Réaliser du stock picking s’avérera compliqué. Ce marché n’est pas facilement accessible pour les particuliers et peut vite engendrer des frais de courtage. Du côté des fonds spécialisés, néant absolu ! Restent les ETF, qui permettront de profiter facilement de l’amélioration de l’économie grecque et de ses perspectives sur le long terme, à peu de frais.

Il n’en existe que deux à l’heure actuelle : le Global X MSCI Greece ETF côté US et le Lyxor MSCI Greece UCITS ETF pour le marché européen. Le premier ne nous étant pas accessible suite aux réglementations européennes en matière d’ETF, penchons-nous sur l’ETF de Lyxor et ses principales caractéristiques :

  • ISIN : FR0010405431.
  • Frais : 0,45% de TFE (investir 1000€ dans cet ETF induit 4,5€ annuels de frais totaux). C’est un peu cher compte tenu de la moyenne européenne, plus proche des 0,30%.
  • Encours : un peu plus de 200 millions d’euros au 15 juillet 2019, ce qui lui permet d’être liquide à la fois sur Euronext, la Borsa Italiana ou le Xetra.
  • Gestion des revenus : l’ETF distribuant des dividendes avec un rendement de 2%, le principe d’intérêts composés sur le long terme n’est pas applicable.
  • Éligibilité au PEA : oui
  • Réplication : la réplication étant synthétique, les action du marché grec ne sont pas directement détenues, mais des actifs physiques très liquides non liés à l’indice Athex. La performance de ces actifs est échangée avec un acteur financier qui assure au tracker la performance de l’indice (ce qui s’appelle un swap). C’est un détail important à prendre en compte, car il induit un risque de contrepartie (l’acteur financier pouvant faire faillite ; dans le cas présent, il s’agit de Société Générale).
  • Indice suivi : le MSCI Greece IMI + Coca-Cola 20-35 Net Total Return, qui mesure la performance des segments à grande, moyenne et petite capitalisation du marché grec. L’indice comprend également Coca-Cola Hellenic Bottling Company (Coca-Cola HBC CDI), le deuxième plus grand embouteilleur de Coca-Cola au monde. La pondération de la plus grande entité du groupe dans l’indice est limitée à 35% et la pondération de toutes les autres entités est limitée à 20% au maximum (d’où le « 20-35 »). Avec 21 composantes, l’indice couvre environ 99% de la capitalisation boursière ajustée du flottant en Grèce.
Composition du MSCI Greece IMI + Coca-Cola 20/35 (en date du 15 juillet 2019). Investir dans l'ETF Lyxor MSCI Greece, c'est avant tout s'exposer aux financières grecques qui tiennent une place prédominante dans l'indice
Composition du MSCI Greece IMI + Coca-Cola 20/35 (en date du 15 juillet 2019). Les valeurs financières ont un poids de près de 30% au sein de l’indice, contre à peine 7% pour l’industrie. C’est un indice à tendance cyclique.

Conclusion

Côté risque/rendement, l’ETF, avec son SRRI de 7, reste assez volatile (20%) pour un rendement annuel de 15,34 %. Cet ETF, tout comme investir en actions grecques de manière générale, n’est donc pas fait pour les profils prudents ou débutants. Néanmoins, investissez sur une durée longue et vous diminuerez efficacement ce risque.

Bien qu’il soit difficile de savoir si le récent rallye est durable, une chose est claire : l’économie de la Grèce se redresse et offre d’intéressantes opportunités sur le long terme. Ce « Grinvest » peut être vu comme une forme de value investing à l’échelle du pays : alors que certains marchés d’actions affichent à l’heure actuelle des valorisations élevées, investir dans les actions grecques et la vingtaine de valeurs de l’indice suivi par l’ETF Lyxor MSCI Greece UCITS reste, a contrario, bon marché.

Envie d’en discuter sur nos forums ?

Cet article vous a plu ? N‘hésitez pas à faire un don en cliquant sur le bouton ci-dessous :

Bouton don Paypal

Vous ne voulez rien manquer de notre actualité ?

Abonnez-vous à notre lettre d'information :

Vous avez raté nos lettres précédentes ? Vous pouvez les lire dans nos archives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :