Le Fonds Souverain Norvégien en 2020 : Une Année Historique

Discret, le fonds souverain norvégien (Government Pension Fund Global) n’en reste pas moins le plus gros fonds souverain au monde. Ce fonds pétrolier, l’un des deux fonds souverains de Norvège, a généré un rendement de 1 070 milliards de couronnes (l’équivalent de 105 milliards d’euros de gains) en 2020. Découvrez comment ce fonds étatique a traversé une année singulière à bien des égards et en quoi ses choix pourraient inspirer vos propres investissements.

Avant de continuer …

Abonnez-vous à notre actualité et restez à jour dès qu’un nouvel article est publié !

Le Fonds Souverain Norvégien en 2020 : Une Année Historique 2

Table des matières

Le fonds souverain norvégien, plus gros fonds étatique au monde

Le pétrole norvégien au service des retraités (norvégiens) de demain

Ce fonds de pension possède une histoire assez originale. Créé en 1990, son objectif vise à assurer une gestion responsable et à long terme des recettes issues des ressources pétrolières et gazières norvégiennes en mer du Nord. Cette richesse pétrolifère, exploitée depuis 1971, génère d’importants gains pour le pays qui a donc décidé d’en faire profiter les générations actuelles et futures de Norvège

Le fonds souverain norvégien est un fonds d'état de Norvège
Dans les eaux froides de la Mer du Nord, un or noir exploité au bénéfice de la population ...

Les revenus pétroliers ont été très importants pour la Norvège, mais un jour, le pétrole s'épuisera. L'objectif du fonds est de garantir que nous utilisons cet argent de manière responsable, que nous pensons à long terme et que nous préservons ainsi l'avenir de l'économie norvégienne.

Norges Bank Investment Management (NBIM)

Bien que son nom officiel soit le « Government Pension Fund Global », il est également parfois appelé « Fonds Pétrolier ». Ce n’est pas un fonds classique, comme les OPCVM et autres SICAV. Ici, nous parlons de « fonds souverain » (sovereign wealth fund), soit un fonds d’État basé sur des placements financiers détenus et gérés par l’État.

Le fonds souverain norvégien est le plus important de tous les fonds souverains au monde, avec 1,1 billion (1 100 milliards) d’euros d’encours à ce jour. En comparaison, BlackRock, l’entreprise privée derrière les ETF iShares, possède près de 7,3 billions (7 300 milliards) d’euros d’encours sous gestion.

Les 5 plus gros fonds souverains au monde (selon le Sovereign Wealth Fund Institute)

Pratiquement, le fonds appartient au peuple norvégien. Sa stratégie et les discussions qui la définissent ont souvent lieu dans le domaine public. Le ministère des Finances décide de la stratégie globale d’investissement du fonds. Les changements importants apportés à la stratégie de financement sont ancrés dans le Parlement norvégien. Enfin, la gestion opérationnelle du fonds est déléguée à Norges Bank, la Banque centrale de Norvège.

Évolution du rendement annuel du fonds souverain norvégien

Philosophie d'investissement

Le fonds souverain norvégien est largement investi dans différentes classes d’actifs, uniquement à l’étranger, pour éviter toute surchauffe de l’économie norvégienne.

Les investissements sont répartis sur un grand nombre de marchés, pays et devises pour permettre une large exposition à la croissance mondiale et à la création de valeur qui en découle. Au-delà des marchés développés classiques (USA, Japon, etc.), le fonds n’hésite pas à s’aventurer sur les marchés émergents (Chine, Corée du Sud, etc.) ainsi que sur les marchés frontières (Vietnam, Slovénie, etc.).

Le fonds a un horizon d’investissement à long terme et des besoins en liquidités assez limités. Pour rappel, il s’agit d’un fonds de pension étatique, son objectif premier est donc de générer des rendements élevés et préserver la richesse pour les générations norvégiennes futures.

Le fonds est totalement transparent sur ses investissements. Il propose une plate-forme exhaustive sur les actifs possédés, ainsi que la possibilité d’exporter tous les détails au besoin. Nous y retrouvons :

  • Des actions : 9 123 sociétés dans 69 pays afin de capter la création de valeur mondiale et de diversifier au mieux les risques. Cette catégorie d’actif représentant 72,8 % de l’encours du fonds.
  • Des obligations : 1 245 obligations de 45 pays différents, soit 24,7 % de l’encours du fonds.
  • De l’immobilier : 867 biens dans 14 pays, représentant 2,5 % de l’encours du fonds.
Composition de l'encours, par année
Détails de l’évolution des 3 types d’actifs retrouvés dans le fonds souverain norvégien. L’immobilier est un ajout récent (2013) et, comme nous pouvions nous y attendre, une large part de l’encours est constituée d’actions. Les valeurs des axes sont en milliards de couronnes norvégiennes (NOK).

Répartition géographique des investissements côtés (actions & obligations), fin 2020

Les investissements en actions sont réalisés sur la base d’une solide compréhension des entreprises individuelles et de leurs perspectives à long terme. De fait, vous ne serez pas étonnés de découvrir les entreprises qui composent les 10 plus grandes participations :

  1. Apple
  2. Microsoft
  3. Amazon.com
  4. Alphabet
  5. Nestlé
  6. Facebook
  7. Taiwan Semiconductor Manufacturing
  8. Roche Holding
  9. Samsung Electronics
  10. Alibaba Group Holding

Sur les 9 123 entreprises détenues, 2 101 sont américaines (23 %), cependant 50 % du top 10 vient des USA (surpondération géographique des 10 premières lignes). L’exposition asiatique n’est pas négligeable avec 4 245 entreprises (46 %). En moyenne, le fonds détient 1,5 % de toutes les sociétés cotées dans le monde. Un chiffre hallucinant…

Bref, s’il faut retenir une chose de la stratégie d’investissement du fonds souverain norvégien, c’est qu’il faut investir sur le long terme et être diversifié. Sur ce point, rien ne vaut l’investissement par ETF. 

Analyse du rapport annuel 2020 du fonds souverain norvégien

Une belle performance malgré la pandémie de COVID-19

2020 est une année qui restera dans les livres d’histoire. La pandémie de coronavirus a en effet créé des conditions difficiles pour investir, ainsi que pas mal d’incertitude et de volatilité sur les marchés. Malgré cela, selon le dernier rapport annuel, les investissements du fonds souverain norvégien ont généré un rendement (brut) de 10,9 % en 2020, soit 1 070 milliards de couronnes (l’équivalent de 105 milliards d’euros). Un rendement excédentaire plus qu’honorable vu l’année mouvementée que nous avons connue !

Le Government Pension Fund Global a atteint une valeur de marché de 10 914 milliards de couronnes norvégiennes (1 070 milliards d’euros) fin 2020. Les actions ont rapporté 12,1 %, les obligations 7,5 % et les biens immobiliers non cotés -0,1 %.

Détails par classes d'actifs

Les actions ont profité à plein de la bonne tenue des valeurs technologiques. Ces dernières ont fortement contribué aux bonnes performances du fonds, avec un rendement de pas moins de 41,9 % tiré par Apple, Amazon et Microsoft. Le fonds a participé à 250 introductions en bourse, dont JD.com, JD Healt International et Snowflake (dont nous avions analysé l’IPO ici).

Du côté de l’immobilier, le fonds a investi près de 20,5 milliards de couronnes (2 milliards d’euros) dans de l’immobilier non coté, fortement impacté par la pandémie de coronavirus. Cet immobilier est majoritairement constitué de bureaux (57,2 %) et de commerces (16,4 %) qui ont tous souffert des confinements et des restrictions de déplacement. Cet immobilier est majoritairement situé aux USA (46,8 %), en France (19,3 %) et au Royaume-Uni (18,1 %). Paris est une des villes où le fonds est le plus investi.

Le Fonds Souverain Norvégien en 2020 : Une Année Historique 3

En parallèle des investissements immobiliers non cotés, le fonds souverain norvégien possède beaucoup de participations dans de l’immobilier coté en bourse, qui a lui aussi fortement souffert en 2020 (-14,9 %). Citons Vonovia, Klepierre ou encore Shaftesbury PLC. Ces investissements sont comptés dans la catégorie Actions.

Enfin, le volet obligataire, qui représente 24,7 % de l’encours total, a retourné un rendement de 7,5 % en 2020. Ce volet, principalement libellé en dollars américains et en euros, est principalement constitué d’obligations gouvernementales (56,5 % du total obligataire). Le fonds possède une petite part d’obligations liées à l’inflation (6,3 %). Les obligations détenues sont principalement américaines, japonaises et allemandes. Grandes absentes : les obligations à haut rendement (high yield), ces titres émis par des sociétés ayant une note de crédit faible (et donc plus risquée).

Comparaison au benchmark

Le rendement des investissements du fonds est comparé à celui de l’indice de référence choisi par le ministère des Finances norvégien. C’est un indice composite formé d’autres indices mondiaux d’actions et d’obligations :

  • La partie actions de l’indice de référence est basée sur l’indice FTSE Global All Cap (8 966 sociétés cotées fin 2020).
  • La partie obligataire de l’indice de référence est basée sur plusieurs indices de Bloomberg Barclays Indices (15 506 obligations de 1 721 émetteurs fin 2020).

En 2020, le rendement général du fonds était de 0,27 pourcentage point supérieur au rendement de l’indice de référence. Le fonds a surperformé l’indice de référence de 0,25 point de pourcentage depuis 1998.

La gestion des actions a surpassé l’indice de référence FTSE de 0,46 point de pourcentage depuis 1999, 0,25 point de pourcentage dans la dernière décennie, et 0,29 point de pourcentage ces 5 dernières années.

La gestion des obligations a quant à elle surperformé l’indice de référence Bloomberg de 0,17 point de pourcentage depuis 1998, 0,09 point de pourcentage dans la dernière décennie, et 0,28 point de pourcentage ces 5 dernières années.

Surperformance par rapport aux indices de référence

Une belle surperformance en 2020 malgré des conditions difficiles, très clairement ! 

Conclusion

Vous vous dites sûrement que le futur financier des Norvégiens est entre de bonnes mains, à raison ! Mais que retenir concrètement ? Comment s’inspirer du fonds souverain norvégien pour mieux réussir en bourse ? 

Premièrement, qu’il vous faut adopter une vision globale et de long terme. Certaines années furent moins bonnes que d’autres, mais de façon générale, le fonds souverain norvégien a généré d’excellentes performances dans la durée grâce à des investissements réfléchis et extrêmement diversifiés. Encore une fois, une approche de gestion passive à base d’ETF devrait permettre d’y arriver aisément et à moindres frais. Laissez ensuite la magie des intérêts composés faire son œuvre.

Le Fonds Souverain Norvégien en 2020 : Une Année Historique 4
Einstein a décrit les intérêts composés, c'est-à-dire les intérêts calculés sur les intérêts, comme la plus grande force de l'univers.

Deuxièmement, le fonds arrive visiblement à générer de l’alpha… Malgré son importante diversification ! En effet, au plus cette dernière est élevée, au plus il serait logique d’attendre une performance équivalente à celle du marché global (et donc un alpha faible, voire nul).

Le fonds arrive malgré tout à légèrement surperformer ses indices de référence, preuve d’une bonne gestion du risque et de choix d’investissements judicieux ! Nous ne le répèterons jamais assez, mais avant d’investir dans quelque actif que ce soit, il est important de :

  1. Bien connaître votre profil d’investissement (son horizon, sa tolérance au risque, son allocation d’actif).
  2. Analyser et comprendre ce dans quoi vous allez investir. L’article ci-dessous devrait vous y aider !

Enfin, un troisième enseignement peut être tiré du rapport annuel, via cette petite phrase d’Øystein Olsen, Président du conseil d’administration :

Øystein Olsen, Président du conseil d'administration

Cependant, le rendement élevé nous rappelle également que la valeur de marché du fonds pourrait beaucoup varier à l'avenir.

Øystein Olsen, Président du conseil d'administration Tweet

Les valorisations tendues et la récupération post-pandémie pourraient en effet mener à une correction sur les marchés. Peut-être a-t-elle déjà commencé ? Ce qu’il faut comprendre ici, c’est qu’investir régulièrement reste plus que recommandé à l’heure actuelle !

Le Fonds Souverain Norvégien en 2020 : Une Année Historique 5
Note actuelle
Cliquez pour noter cet article !
[Total: 1 Moyenne: 5]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.