Les ETF pour profiter d’une hausse des bourses en 2021/2022

Alors que la pandémie de Covid-19 continue à rythmer nos vies et que nous abordons la fin d’une année 2020 pas comme les autres, tournons-nous vers l’avenir et préparons-nous pour la suite. Dans cet article, découvrez les ETF qui vous permettront de tirer profit des périodes de hausse en bourse, dans les mois et années à venir…

Avant de continuer …

Abonnez-vous à notre actualité et restez à jour dès qu’un nouvel article est publié !

Les ETF pour profiter d’une hausse des bourses en 2021/2022 2

Table des matières

Les ETF, le meilleur moyen d'accompagner les marchés, à la hausse comme à la baisse

L’année dernière, nous vous avions présenté le principe d’ETF short, un type d’actif créé spécialement dans le but de se couvrir contre les risques, voire de tirer profit d’un repli ou d’une correction boursière. Bien inspirés celles et ceux qui auront utilisé ce type d’ETF en mars 2020 !

Alors que cette année catastrophique qu’est 2020 touche à sa fin, il peut paraître légitime de se préparer à 2021. Dans les semaines et mois à venir, plusieurs incertitudes notables, dont les élections américaines et une possible résolution du Brexit, devraient se trouver derrière nous. Gageons également qu’un vaccin contre la COVID-19 trouvera également son chemin, même si rien ne peut être affirmé avec certitude pour l’instant.

Bref, qui dit diminution des incertitudes dit climat plus chaleureux pour qui souhaite investir. Lorsque l’horizon est plus transparent et serein, il est en effet plus simple de se projeter dans l’avenir, donc d’investir efficacement. Tout ceci pourrait permettre aux bourses de poursuivre leur récupération du krach boursier de 2020, tout en diminuant la volatilité observable ces dernières semaines.

La meilleure façon de bénéficier d’une hausse généralisée des marchés reste l’utilisation des fonds négociés en bourse, mieux connus sous le terme d’ETF (Exchange Traded Fund).

Pour celles et ceux qui seraient peu familiers quant aux ETF, comparons ces derniers à un panier. Dans ce panier, vous retrouverez toute une série d’actions, d’un secteur, d’un marché ou d’un indice précis. Vous pourrez ensuite acheter, revendre ou conserver ce panier, partiellement ou totalement.

Si vous désirez creuser le concept d’ETF, nous vous conseillons le très bon livre « Épargnant 3.0 » d’Édouard Petit, où l’épargne est revisitée au travers d’une approche simple et accessible à tous. Une très bonne entrée en matière via une approche axée sur les ETF.

Avantages et risques des ETF

Avantages

Investir dans un ETF possède plusieurs avantages. Le principal est qu’un ETF permet une diversification simple et peu onéreuse de vos investissements, contrairement aux fonds classiques qui présentent des frais de gestions (trop) élevés pour une performance généralement peu convaincante (lorsqu’elle est comparée à un indice de référence, et après avoir retiré les frais). De plus, il en existe un grand nombre, permettant d’être sélectif.

Qui dit diversification dit également réduction du risque. Au lieu de placer votre argent dans quelques actions, vous vous exposez à un secteur ou un indice en général (le sous-jacent), ce qui dilue le risque individuel de valeur. En période d’incertitude, ce peut être plus judicieux ! Qui plus est, l’ETF permettra d’accompagner une hausse générale des marchés.

Les ETF pour profiter d’une hausse des bourses en 2021/2022 3

Risques

Mais les ETF présentent également des risques, repris dans le document d’information clé pour l’investisseur de l’ETF (DICI ou KID).

Comme n’importe quel  organisme de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM), le risque premier est de perdre tout ou partie du capital. Mais notons également une série de risques spécifiques :

  • Risque émetteur : un ETF étant émis par un organisme financier, si ce dernier fait faillite, l’ETF pourrait être fermé (normalement, de manière propre, mais on ne sait jamais).
  • Risque de change : suivant la devise dans laquelle ils sont émis.
  • Risque de liquidité : l’encours de gestion, soit l’ensemble des capitaux de l’ETF, doit être évalué. Un ETF faiblement liquide risque de vous empêcher d’acheter ou vendre quand bon vous semble.
  • Risque de contrepartie : les ETF sont à réplication physique (achat réel des actifs du sous-jacent) ou synthétique (un montage financier est en place avec un émetteur, la contrepartie, qui permet l’achat d’autres actifs que ceux du sous-jacent). Mais dans ce second cas, l’émetteur de l’ETF comme l’émetteur à l’origine du montage peuvent tous deux faire faillite ! Plus d’infos sur le risque de contrepartie sur le site de l’AGEFI.
  • Risque d’erreur de suivi : l’ETF suit un sous-jacent, mais il n’y arrivera généralement pas parfaitement. C’est le principe de tracking difference, l’erreur de suivi, soit la capacité qu’a l’ETF à répliquer correctement son sous-jacent. Plus cette erreur est faible (proche de 0), mieux ce sera. Les frais, la taxation des dividendes ou encore les coûts de transactions/rééquilibrages sont autant de facteurs pénalisant la tracking difference.
  • Risque lié au recours à des instruments dérivés : l’ETF peut parfois avoir recours à des contrats financiers qui induisent différents types de risques, tel que les risques liés à l’effet de levier dont nous allons parlons ci-dessous.

Le cas particulier des ETF à effet de levier

Jusqu’à présent, nous n’avons parlé que des ETF « simples ». Mais il existe également une autre catégorie d’ETF, dit « à levier » (leveraged en anglais). 

Un ETF à levier utilise des dérivés financiers et des titres de créance pour amplifier les rendements d’un sous-jacent. Alors qu’un ETF traditionnel suit généralement son sous-jacent sur une base de un pour un (si le sous-jacent gagne/perd 1%, l’ETF gagne/perd 1%), un ETF à effet de levier, lui, peut viser un ratio plus élevé, avec un levier de 3X par exemple (si le sous-jacent gagne/perd 1 %, l’ETF gagne/perd 3%). Nous en avions d’ailleurs déjà parlé dans l’article sur les ETF Short et cela ressemble assez fort à ce qui existe du côté des CFD

Et comme pour les ETF shorts à levier, les ETF à levier présentent un danger très spécifique et particulier : l’effet beta slippage. Il s’agit de l’érosion insidieuse du rendement de l’ETF, qui s’accentue avec la volatilité boursière et le levier. Un ETF à levier va multiplier les variations journalières de son indice, mais le calcul de la variation étant remis à zéro tous les jours, une divergence va apparaître entre la valeur de l’ETF et la valeur du sous-jacent. Divergence d’autant plus marquée que la volatilité (le beta) sera forte et/ou le levier important (la remise à zéro journalière étant plus importante). C’est le beta slippage.

Pour éviter de subir ce beta slippage, une seule solution : ne conserver un ETF à levier que sur une durée courte (avec un objectif clair et réaliste) et/ou ne les utiliser qu’en tendance haussière forte, sans « yo-yo » des marchés (volatilité faible, la tendance est claire et nette).

Pour plus de détails sur le fonctionnement des ETF avec effet de levier, nous vous redirigeons vers cet excellent document proposé par Lyxor (et notamment les pages 14-16 du document pour ce qui concerne le beta slippage des ETF à levier).

Comparatif d'ETF sur les principaux indices boursiers

Maintenant que vous avez en tête le principe de fonctionnement des ETF et les risques associés, passons au crible l’offre disponible pour l’investisseur particulier européen. Nous nous focaliserons sur le CAC 40, le DAX, l’EURO STOXX 50 et les indices américains. Ce comparatif n’inclut pas l’offre en lien avec le MIB, l’IBEX 35 ou encore le SMI, ni les ETF obligataires. 

Cette comparaison n’a pas vocation à être exhaustive. Nous avons en effet présélectionné les ETF présentant, selon nous, les meilleures caractéristiques (UCITS, frais, encours, réplication, éligibilité au PEA, tracking difference, etc.).

ETF simples

ParamètreLyxor CAC 40iShares Core MSCI WorldVanguard FTSE All-WorldiShares Core EURO STOXX 50Lyxor NASDAQ-100Vanguard S&P 500Xtrackers Nikkei 225
Indice suiviCAC 40 Total ReturnMSCI World (SM)FTSE All World IndexEURO STOXX 50NASDAQ-100 Notional Net Total ReturnStandard and Poor's 500Nikkei Stock Average
ISIN/TickerFR0007052782 (CAC)IE00B4L5Y983 (IWDA)IE00B3RBWM25 (VWRL)IE0008471009
(EUEA)
LU1829221024 (UST)IE00B3XXRP09 (VUSA)LU0839027447 (XDJP)
TFE0,25 %0,20 %0,22 %0,10 %0,22 %0,07 %0,09 %
Devise de baseEURUSDUSDEUREURUSDJPY
TypePhysique, DistributifPhysique, CapitalisantPhysique, DistributifPhysique, DistributifSynthétique, CapitalisantPhysique, DistributifPhysique, Distributif
Tracking difference YTD (01/11/20)-0,13 %+0,02 %-0,01 %+0,32 %+4,47 %+0,25 %+0,08 %
Éligibilité PEAOuiNonNonOuiNonNonNon
Sans frais DEGIROOuiOuiOuiOuiOuiOuiOui
Sans frais BUXOuiNonNonNonNonOuiOui
Les ETF pour profiter d’une hausse des bourses en 2021/2022 4

ETF à levier

ParamètreLyxor CAC 40 Daily (2x) LeveragedAmundi ETF Leveraged MSCI USA DailyLyxor EURO STOXX 50 Daily (2x) LeveragedXtrackers S&P 500 2x Leveraged Daily Swap
Indice suivi CAC 40 Leveraged GR MSCI USA Leveraged 2x DailyEURO STOXX 50 Daily LeverageS&P 500 2x Inverse Daily Index
Levier2x2x2x2x
ISIN/TickerFR0010592014
(LVC)
FR0010755611
(CL2)
FR0010468983
(LVE)
LU0411078552
(DBPG)
TFE0,4 %0,35 %0,4 %0,6 %
Devise de baseEUREUREURUSD
TypeSynthétique, CapitalisantSynthétique, CapitalisantSynthétique, CapitalisantSynthétique, Capitalisant
Tracking difference YTD (01/11/20)-0,60 %-0,32 %-0,09 %-0,18 %
Éligibilité PEAOuiOuiOuiNon

Investir comporte des risques de perte

 

Notons que certains ETF simples présentés ci-dessous peuvent être remplacés par des variantes éligibles au PEA, au prix de frais plus élevés (tant au niveu TFE qu’au niveau du courtage). Citons par exemple l’ETF PEA S&P 500 UCITS d’Amundi (FR0013412285), avec un TFE de 0,15 % (mais avec frais de courtage sur DEGIRO).

Enfin, comme dans le cas des ETF shorts, vous pouvez constater que le paramètre « tracking difference » (soit la différence sur le long terme entre la performance de l’ETF et son sous-jacent) est négatif pour les ETF à levier. Le beta slippage et les frais plus élevés de ces ETF à leviers synthétiques sont passés par là !

Conclusion

Avec cette sélection d’ETF simples et à levier, vous voilà paré.e pour profiter d’une hausse des marchés boursiers. Gardez à l’esprit que les ETF à levier restent des outils complexes, à n’utiliser qu’en cas de tendance haussière affirmée (en cas de marché volatile, vous perdrez de la performance … et votre argent !)

Surfer sur une vague
Les ETF restent votre meilleure option pour surfer sur une vague haussière des marchés boursiers

Reste maintenant à choisir quand initier une position long, à conviction haussière. Qui de Trump ou Biden gagnera l’élection dans quelques jours ? Quand aurons-nous un vaccin contre le COVID ? Quelles conclusions pour le Brexit ? Personne n’est devin.

Mieux vaudra peut-être attendre que la poussière des élections US ne soit retombée, tout comme les incertitudes en découlant, pour pouvoir se projeter dans un scénario haussier à moyen/long terme. En attendant, l’option de fractionner vos investissements dans la durée reste possible.

Gardez néanmoins cet article sous le coude, il pourrait vous être très utile en 2021 …

Note actuelle
Cliquez pour noter cet article !
[Total: 1 Moyenne: 5]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.