fbpx

Investir dans l’or, l’argent et les métaux précieux via les ETC

Dans une époque où les taux d’intérêt sont négatifs et où les rendements obligataires font grise mine, les métaux précieux sont à la fête. Chaque jour, l’actualité boursière explique comment et pourquoi investir dans l’or, l’argent, le platine ou encore le palladium. À cette fin, différentes possibilités s’offrent aux investisseurs intéressés par les métaux précieux. Dans cet article, découvrez l’intérêt des Exchange Traded Commodities (ETC) pour s’exposer aisément aux métaux en Bourse.

Avant de continuer …

Abonnez-vous à notre actualité et restez à jour dès qu’un nouvel article est publié !

En note préliminaire, le rédacteur signale posséder l’ETC WisdomTree Physical Precious Metals (DE000A0N62H8) cité à titre d’exemple dans cet article à l’heure de sa rédaction. Ce dernier n’est en aucun cas une incitation à l’achat ou à la vente des ETC/ETF cités.

Investir dans l’or, un choix rentable en 2019

À moins de vivre dans une grotte sans journaux, Internet ou télévision, nul ne peut être passé à côté d’une des grandes tendances boursières de ces derniers mois. En effet l’or a brillé en 2019, que ce soit comme valeur refuge ou comme placement de diversification. Les taux d’intérêt anémiques et les rendements obligataires ont en effet favorisé la hausse du cours de l’or, comme en témoignait notre dernière analyse technique sur l’once d’or en dollars, début janvier.

Investir dans l'or peut se faire en achetant des lingots d'or physiques, mais ce n'est pas une façon optimale/sécurisée d'investir dans le métal jaune.
Investir dans l’or a offert un rendement de 16% en 2019.

L’or, intrinsèquement, ne rapporte rien. Il ne produit pas de rendement à proprement parler, pas de coupons ni de dividendes. Il est également très peu utilisé dans l’industrie. Toute la performance du métal jaune réside finalement dans l’évolution de son cours, principalement sur la base de spéculations diverses et variées.

Bien que l’or n’offre « rien » (pas de coupon ou de dividende), cet investissement reste plus intéressant que les actifs rapportant « moins que rien » (obligations à taux négatifs)”

Benjamin Louvet, gérant de OFI Precious Metals.

En effet, quand les obligations offrent des rendements négligeables, voire nuls, et que la géopolitique s’en mêle (guerre commerciale, Brexit et bien d’autres), les investisseurs se tournent naturellement vers les valeurs refuges, comme l’or, pour sécuriser leurs capitaux.

C’est ce qui s’est passé en 2019. Ce métal, pourtant non actif, a ainsi profité du contexte financier et mondial pour entamer une tendance haussière de fond. Néanmoins, d’autres métaux précieux que l’or, moins médiatisés, existent et peuvent s’avérer tout aussi intéressants que le métal jaune. Car, comme pour tout type d’investissement ou de placement, mieux vaut ne pas mettre tous vos œufs dans le même panier !

Les métaux précieux et la diversification

Qu’est-ce qu’un métal précieux ?

Par définition, un métal précieux est rare, d’une grande valeur économique et son prix est fonction de l’offre et la demande. Bien que la liste puisse changer au fil de l’Histoire (les besoins et stocks changeant au cours du temps), les métaux précieux actuels sont : l’or, l’argent, le platine, le palladium et le rhodium (ce dernier ne sera cependant pas inclus dans notre article). Tous, hormis l’or, possèdent un intérêt industriel significatif, ce qui influe sur l’offre et la demande et donc, sur leurs cours. En particulier, les secteurs de l’automobile et de l’électronique sont de grands consommateurs de métaux précieux.

Invisibles, les métaux précieux sont pourtant présent dans bon nombre d’aspects de notre vie quotidienne.

Voyons en quelques mots l’intérêt de ces différents métaux précieux :

  • L’or : les investisseurs achètent des lingots d’or ou des bijoux comme réserve de valeur, le prix de l’or étant sensible aux événements géopolitiques et aux marchés financiers. Son utilisation principale est l’investissement, et l’offre est diversifiée et mondiale. Notons que l’Inde consomme abondamment ce métal pour la joaillerie (dans un contexte de traditions culturelles), tout comme les banques centrales qui le stockent en abondance;
  • L’argent : il s’agit d’un métal unique qui est utilisé à la fois à des fins financières et industrielles. L’offre est diversifiée et mondiale. La joaillerie et le luxe en sont de grands consommateurs;
  • Le platine : il est utilisé dans les convertisseurs catalytiques et pour d’autres utilisations industrielles. La demande de platine provient également des secteurs de la joaillerie et de l’investissement. L’offre est concentrée car elle ne provient que d’Afrique du Sud, de Russie et du Zimbabwe, ce qui influe sur le prix du métal. Ici aussi, l’Inde affiche une demande en platine en nette hausse (20% en 2019).
  • Le palladium : c’est un métal industriel plus pur que le platine, et 80% de la demande en palladium provient des convertisseurs catalytiques (eux-mêmes en hausse suite aux nouvelles normes environnementales). Il subit des problèmes d’approvisionnement similaires à ceux observés sur le platine.
Comparaison du rendement des métaux précieux avec l'indice MSCI World, sur la période 2017-2019.
Comparaison du rendement des métaux précieux avec l’indice MSCI World, sur la période 2017-2019. L’envolée phénoménale du palladium laisse craindre la création d’une bulle spéculative sur ce métal (comme pour le rhodium). L’or, quant à lui, affiche un rendement presque équivalent au MSCI World. Enfin, platine et argent naviguent à un niveau moitié moindre.

La diversification au service de l’investisseur en métaux

Parce que chaque métal est différent, lorsqu’un prix augmente, les autres peuvent suivre ou non. Pour optimiser le rendement d’une allocation en métaux précieux dans un portefeuille, une solution simple est de diversifier vos investissements.

Les avantages de la diversification sont les mêmes que pour n’importe quelle classe d’actif : réduction du risque, préservation du capital et génération de rendement dans la durée. L’or baisse car le contexte géopolitique se détend ? Le platine et le palladium pourront contrebalancer sa chute de par la demande croissante en mobilité propre. La production industrielle ralentit sur fond de récession ? Platine et palladium baissent, au profit de l’or qui endosse le rôle de valeur refuge. L’argent, quant à lui, a un rôle intermédiaire de par son statut hybride (financier et industriel).

Étant donné que les quatre principaux métaux précieux sont tirés par des facteurs de demande et d’offre indépendants les uns des autres, la diversification peut vous permettre d’être exposé aux forces motrices qui se cachent derrière chaque métal, et ce, simultanément. Une bonne façon d’optimiser votre allocation en matières premières au sein d’un portefeuille général, via l’allocation stratégie et tactique.

Investir dans les métaux précieux

Maintenant que nous avons expliqué ce que sont les métaux précieux au-delà de l’or et les relations qui existent entre l’un et l’autre, abordons les façons d’investir pratiquement dans les métaux précieux.

Comme pour l’or, différentes options s’offrent à l’investisseur particulier :

  1. Métaux physiques : en achetant des pièces et des lingots. Chaque métal est disponible sous ces formes. Attention à la façon dont elles seront conservées !
  2. Actions de minières : vous entendez souvent parler de sociétés aurifères comme Newmont Goldcorp ou Auplata, mais il existe d’autres sociétés actives sur l’exploitation minière des autres métaux précieux. Citons Pan American Silver, North American Palladium ou encore Sibanye-Stillwater.
  3. Métaux papier : il s’agit de produits financiers permettant de spéculer sur les cours. C’est à ce niveau que vous pouvez retrouver les Exchange Traded Products (ETP).

Les Exchanged Traded Commodities (ETC), des produits particuliers

Les ETP comprennent différentes catégories de produits, les plus connus étant les Exchanged Traded Funds (ETF). Cependant, peu de gens connaissent l’existence d’un autre type d’ETP, les Exchanged Traded Commodities (ETC), qui vont être développés ci-après. Les ETC sont couramment confondus avec les ETF, pourtant il s’agit bien de produits structurellement différents. Explications techniques !

Les ETF de matières premières investissent dans une matière première, soit en achetant/vendant directement la matière première sous-jacente que l’ETF est censé suivre, soit en achetant/vendant des contrats à terme sur la matière première sous-jacente. A contrario, un ETC n’investit pas directement dans la matière première. Il est adossé à un produit structuré appelé « note », garantie la plupart du temps par des matières premières physiques achetées en utilisant les liquidités provenant des entrées de capitaux dans l’ETC.

Contrairement aux ETF, où la majeure partie des actifs sont détenus dans des titres, les fonds investis dans les ETC sont donc entièrement détenus par une contrepartie. C’est une garantie, et son rôle est de diminuer le risque associé au montage financier sur lequel se base la note.

La principale différence entre les ETF et les ETC est donc que ces derniers sont des titres de créance plutôt que des fonds. À ce stade de l’article, vous vous poserez probablement la question suivante : quel avantage y a-t-il à passer par un tel véhicule financier ? Pourquoi ne pas se contenter d’un simple ETF ?

C’est une question légitime. Concrètement, un ETC permettra de se concentrer sur un seul métal précieux et d’optimiser la répartition de tel ou tel métal dans votre allocation. Les ETF, eux, auront tendance à investir plus largement sur des paniers de matières premières ou s’adosser à des indices, sans être exclusifs aux métaux. Il n’existe aucun ETF représentant la performance d’une seule et même marchandise, car un indice doit toujours être diversifié. Les ETF doivent garantir un niveau minimum de diversification et ne peuvent détenir aucune marchandise physique, conformément aux directives UCITS.

Prenons un exemple pour mieux comprendre :

  • Chez Lyxor, vous pouvez retrouver le Lyxor Commodities Thomson Reuters/Core Commodity CRB TR UCITS ETF (LU1829218749). Il s’agit bien d’un ETF puisque cet instrument se base sur l’indice de référence TR/CC CRB. Ce dernier est un indice diversifié de prix future de matières premières, comprenant entre autres des métaux précieux. Vous y trouverez également des matières agricoles et énergétiques.
  • Chez DWS, vous pourrez acheter le Xtrackers Physical Gold ETC en euros (DE000A1E0HR8). Il s’agit bien d’un ETC car il vous expose uniquement à l’or, les capitaux de l’ETC servant de garantie à la Deutsche Bank qui achète, en contrepartie, des lingots d’or physique.
  • Chez WisdomTree, vous pourrez retrouver le WisdomTree Precious Metals (JE00B1VS3W29). Cet ETC permet de s’exposer à un panier de métaux précieux. Ici aussi, les capitaux servent de garantie, HSBC Bank achetant en contrepartie des lingots physiques d’or, d’argent, de platine et de palladium. Un ETC peut donc aussi vous exposer à plus d’un métal précieux.
Minerais d'or, d'argent et de palladium

Quelques règles doivent être respectées lorsqu’il s’agit d’acheter un ETC. Tout comme les ETF ou les fonds classiques, les ETC facturent des frais de gestion. Veillez donc à bien choisir votre ETC, en notant par exemple qu’un ETC panier de métaux coûtera légèrement plus cher qu’un ETC métal unique. Ne pas avoir à combiner plusieurs ETC différents offre une sécurité et un confort supplémentaires, grâce à une diversification directe et un risque moins élevé. De plus, la composition du panier peut s’adapter dynamiquement dans le temps en fonction de l’évolution des cours des métaux précieux.

Le volume devra lui aussi être pris en compte. Si l’ETC a peu de volume, il sera difficile d’entrer et de sortir à votre convenance, ce qui pourrait avoir un impact négatif sur votre rendement. Le WisdomTree Precious Metals cité plus haut existe par exemple sous différentes formes, le JE00B1VS3W29 coté sur Euronext Amsterdam présentant un volume journalier moyen plus faible que le DE000A0N62H8 coté sur le Xetra.

Quelques ETC pour investir dans l’or, le palladium et les métaux précieux

Tous les ETC listés ci-dessous sont de type capitalisant et garantis physiquement.

Nom de l'ETCISINMétal précieuxEncours (en millions d'EUR)TERRendement sur 1 an (%)Volatilité sur 1 an (%)Risque (SRRI) sur 5 ans
Amundi Physical GoldFR0013416716Or> 10000.19%Trop récentTrop récent4
iShares Physical GoldIE00B4ND3602Or> 50000.25%21.98%11.09%4
iShares Physical SilverIE00B4NCWG09Argent> 100.40%16.87%17.65%5
WisdomTree Physical Gold (sur une base en USD)DE000A0N62G0Or> 50000.39%22.13%10.07%4
WisdomTree Physical Gold (couvert en EUR)DE000A1RX996Or> 100.39%14.70%10.82%4
WisdomTree Physical PalladiumDE000A0N62E5Palladium> 1000.49%72.29%27.02%5
WisdomTree Physical PlatinumDE000A0N62D7Platine> 1000.49%27.30%20.46%4
WisdomTree Physical Precious MetalsDE000A0N62H8Mixte> 1000.44%34.57%11.83%4
WisdomTree Physical SilverDE000A0N62F2Argent> 10000.49%17.18%16.59%5
WisdomTree Physical Swiss GoldDE000A1DCTL3Or> 20000.19%22.00%9.89%4
Xtrackers Physical Gold (sur une base en USD)DE000A1E0HR8Or> 20000.25%22.30%9.94%4
Xtrackers Physical Gold (couvert en EUR)DE000A1EK0G3Or> 20000.59%15.36%10.80%4
Xtrackers Physical Palladium (couvert en EUR)DE000A1EK3B8Palladium> 100.75%63.10%26.73%5
Xtrackers Physical Platinum (couvert en EUR)DE000A1EK0H1Platine> 1000.75%19.81%21.63%4
Xtrackers Physical Silver (sur une base en USD)DE000A1E0HS6Argent> 1000.40%17.30%16.54%5
Xtrackers Physical Silver (couvert en EUR)DE000A1EK0J7Argent> 1000.75%10.46%17.17%5
Xtrackers Physical RhodiumGB00B684MW17Rhodium> 100.95%231.50%57.03%7
Données : justETF, 18 janvier 2020.

De ce tableau, nous pouvons tirer plusieurs conclusions :

  • Les ETC basés sur l’or présentent un risque plus faible que ceux liés aux autres métaux précieux, plus volatiles (surtout pour le palladium et le rhodium) ;
  • Un ETC sur le rhodium a été inclus dans le comparatif à titre informatif. Vu son niveau de risque exceptionnellement élevé et sa volatilité, il ne s’adresse qu’aux investisseurs les plus avertis !
  • Les frais peuvent varier du simple au double. Les ETC sur l’or sont ceux présentant les TER les plus faibles ;
  • Certains ETC existent en versions non couvertes ou couvertes en EUR. Comme les ETC sont basés sur des cours en USD, la couverture journalière en EUR permet d’éviter le risque de change USD/EUR au prix de frais plus élevés ;
  • La majorité des ETC sont émis par deux entreprises, WisdomTree et Xtrackers ;
  • Il existe, chez WisdomTree, plusieurs points intéressants :
    • Il est le seul à proposer un ETC panier de métaux ;
    • Il propose plusieurs ETC sur l’or, Physical Gold et Physical Swiss Gold, différant par l’emplacement et la gestion de leurs stocks de lingots. La version Physical Swiss Gold présente un des TER les plus bas de notre comparatif.

Conclusion

Lorsqu’il s’agit de réaliser une allocation tactique et stratégique et lorsque votre profil de risque le permet, il peut être bon de dédier une petite portion de votre portefeuille aux métaux précieux. Bien que l’or attire généralement toute l’attention, une saine diversification de la poche métaux nécessitera de s’intéresser aux autres métaux précieux que sont l’argent, le palladium et le platine.

Investir dans les métaux précieux via les ETC peut se faire par l’analyse technique, l’investissement périodique et bien d’autres approches.

Pour ce faire, il vous faudra passer par des ETC, bien plus adaptés que les ETF pour permettre une gestion dynamique de vos investissements en métaux précieux papier. En investissant dans chaque métal via des ETC distincts ou en passant par un ETC panier de métaux, ces produits un peu particuliers vous permettront de profiter pleinement des mouvements de cours des prochaines années, en toute connaissance de cause.

Envie de lire plus d’articles de ce genre ? Soutenez Investiforum à partir d’1€ :

Ne manquez aucun article avec nos newsletters

Discussion de groupe sur les forums Investiforum

Venez discuter de cet article sur notre forum.

L’inscription est gratuite !

Note actuelle
Cliquez pour noter cet article !
[Total: 1 Moyenne: 5]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.