fbpx

Engie, notre bon plan technique du weekend (16 février 2020)

Depuis début 2020, Engie a occupé le devant de la scène économique française suite aux récents remous qu’a vécus sa direction. Néanmoins, en coulisse, une configuration technique très intéressante est apparue en janvier et se voit confirmée en février. Analyse.

Cette analyse technique d’Engie est un point de vue personnel. Le rédacteur signale être actionnaire de l’entreprise Engie au moment de rédiger cet article. Ce dernier n’est en aucun cas une incitation à l’achat ou à la vente des actions d’Engie.

Avant de continuer …

Abonnez-vous à notre actualité et restez à jour dès qu’un nouvel article est publié !

Point sur le contexte

Engie (ex GDF-Suez) est un groupe industriel énergétique français. Acteur mondial de l’énergie, le groupe met l’accent depuis plusieurs années sur la transition énergétique à travers ses trois métiers : l’électricité, le gaz naturel et les services à l’énergie. Son principal actionnaire est l’État français, qui détient près d’un quart du capital et un peu plus d’un tiers des droits de vote d’Engie. L’action Engie est cotée à la bourse de Paris, sous la référence EPA:ENGI (FR0010208488) et fait partie du CAC 40. Le groupe fait également partie d’autres indices financiers (Euro STOXX 50, MSCI Europe, Euronext 100, STOXX Europe 600 Utilities, etc.). Elle est de type « Large Cap Value ».

Engie est impliquée dans plusieurs domaines porteurs de la transition énergétique, des énergies renouvelables aux smart cities et services aux collectivités.
Engie est impliquée dans plusieurs domaines porteurs de la transition énergétique, des énergies renouvelables aux smart cities et services aux collectivités.

Actuellement, les fondamentaux d’Engie sont intéressants. Sous-valorisation, PER attractif, bénéfice net par action attendu en hausse et rendement proche des 5% en font un excellent candidat en tant que valeur de fond de portefeuille. Soulignons que l’entreprise présentera ses résultats annuels pour 2019 ce 27 février 2020.

Le bon plan technique

Pour quel profil d’investisseur ? Défensif, long terme.

Voici pourquoi l’action Engie constitue, à nos yeux, un bon plan technique en ce moment :

En journalier, l’action a cette semaine franchi avec succès une résistance oblique en place depuis fin janvier. Cette figure ressemblait à une ébauche de drapeau haussier, cependant, très peu de contacts ont eu lieu entre le cours, le support et la résistance, ce qui ne permet pas de donner du corps à cette figure. Quoi qu’il en soit, le cours a réussi à franchir ce mardi la SAR, aidé par la SMA 7 en support. Le RSI passe en zone de surachat, ce qui témoigne un intérêt pour l’achat. La MACD entame un cycle haussier. Le momentum reste faiblement orienté à la hausse. Enfin, un nouveau cycle haussier des bandes de Bollinger est envisageable la semaine prochaine.

En vue hebdomadaire, le passage en phase 2 des bandes de Bollinger est déjà initié. Ici aussi, le RSI entre en zone de surachat. Le cours évolue au-dessus de tous ses indicateurs techniques. La tendance est clairement haussière.

C’est en vue mensuelle que se situe notre bon plan technique. Comme vous pouvez le voir ci-dessus, le cours d’Engie évoluait dans une figure dite « double bottom » depuis plusieurs années. Plus précisément et selon l’encyclopédie du chartisme de T. Bulkowski, ce double creux est de type Adam & Eve : un premier creux pointu (Adam) et un second creux plus large (Eve). Cette figure est délimitée par une ligne de cou qui nécessite d’être franchie à la hausse pour que la figure soit validée et qu’une tendance haussière s’enclenche. C’est ce qui se passe depuis janvier.

L’objectif de cours se calcule en reportant la profondeur du creux Eve sur la ligne de cou. Depuis la cassure, la moitié de la distance séparant la ligne de cou de l’objectif a été franchie, mais il reste encore, à l’heure d’écrire ce bon plan, une bonne dizaine de pourcents à encaisser.

En parallèle, notons l’écartement progressif des bandes de Bollinger depuis août 2019, ainsi qu’un franchissement haussier en cours du supertrend, à confirmer fin février.

Enfin, en A.T.S, le cours évolue au-dessus de plusieurs supports : la limite supérieure des bandes de Bollinger journalières, hebdomadaires et mensuelles, ainsi que les moyennes mobiles courtes trimestrielles et semestrielles. La limite supérieure des bandes trimestrielles ainsi que la moyenne mobile longue semestrielle sont identifiées comme résistances. Notons un possible croisement haussier entre les moyennes mobiles trimestrielles.

C’est tout pour notre bon plan technique du weekend !

Envie de lire plus d’articles de ce genre ? Soutenez Investiforum à partir d’1€ :

Ne manquez aucun article avec nos newsletters

Discussion de groupe sur les forums Investiforum

Venez discuter de cet article sur notre forum.

L’inscription est gratuite !


Medenor

Administrateur d’Investiforum

Investisseur depuis 2017 et passionné par la Bourse. Plutôt orienté analyse fondamentale, c’est un vrai touche-à-tout !


Note actuelle
Cliquez pour noter cet article !
[Total: 2 Moyenne: 4.5]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.