DEGIRO revoit sa grille tarifaire, en route vers le « zéro frais » ?

Dans sa quête d’expansion européenne et face à de nouveaux concurrents comme BUX ou Trading212, DEGIRO vient d’annoncer qu’ils ne prélèveraient plus de commission sur certains types de transactions. En parallèle, le courtier numéro 1 aux Pays-Bas annonce également une harmonisation qui devrait faire le bonheur des amateurs d’ETF, tout en faisant grincer les dents des investisseurs du marché belge… Pratiquement, qu’en attendre ? Nous faisons le tour des modifications.

Avant de continuer …

Abonnez-vous à notre actualité et restez à jour dès qu’un nouvel article est publié !

DEGIRO revoit sa grille tarifaire, en route vers le "zéro frais" ? 1

Table des matières

DEGIRO, un de nos courtiers préférés en Europe

Le broker DEGIRO continue d’étendre sa plateforme en Europe, soucieux de rendre accessible l’accès aux marchés financiers à tout un chacun. Pour y arriver, l’entreprise possède deux leviers :

  • D’une part, proposer de nouvelles fonctions permettant de fidéliser ses utilisateurs existants de donner envie de s’y inscrire ;
  • D’autre part, de continuer à tirer les frais d’investissements vers le bas. DEGIRO fut en effet l’un des premiers brokers européens à proposer des frais réellement bas, comparés aux banques traditionnelles.
DEGIRO revoit sa grille tarifaire, en route vers le "zéro frais" ? 2

Attention, investir comporte des risques de perte.

Dernièrement, l’entreprise mettait par exemple en place l’intégration de Tradegate Exchange, un marché boursier allemand alternatif aux horaires de négociations élargis. Cette fois, c’est sur le volet des frais que DEGIRO se focalise.

Une grille tarifaire complètement revue, mais le diable se cache dans les détails

Proche du "Zéro Frais" ... Mais pas tout à fait

Tout d’abord, notons que DEGIRO continuera à facturer un montant faible et fixe de 0,5 € par transaction sur tous les produits (à l’exception des options et des contrats Futures, de la sélection d’ETF sans commission et des transactions Tradegate). L’entreprise justifie ce montant minimum par ses coûts externes. Ce montant unique sera effectif à partir du 20 décembre 2021.

Nous ne sommes donc pas encore tout à fait au niveau d’un courtier comme BUX qui, via BUX Zero, propose de vraies transactions sans frais. Cependant, DEGIRO avance que contrairement à d’autres brokers (comme BUX, NDLR), « nous ne vendons votre flux d’ordres à personne, nous ne recevons aucun paiement des différentes bourses sur ces transactions sans commission, et nous ne réglons pas vos transactions qu’une fois par jour sous forme d’ordre groupé à des prix d’exécution non optimaux ».

BUX affirme ne pas pratiquer le paiement pour flux d’ordre (Payment for order flow, PFOF), contrairement au courtier américain Robinhood. Néanmoins, les opérations sans frais (« Ordre Zéro ») ne sont réalisées qu’à 16 h chaque jour, au travers d’ordres groupés. DEGIRO l’a bien compris et semble donc mettre en avant cette différence pour justifier la situation.

DEGIRO revoit sa grille tarifaire, en route vers le "zéro frais" ? 3

Des taux de change qui augmentent

À compter du 20 décembre 2021, le taux des frais de change augmentera de 0,1 % à 0,25 % (conversion automatique, auto FX). Comme nous allons le voir par la suite, cette augmentation est tout sauf insignifiante. Notons que DEGIRO est désormais aligné aux frais de change de BUX.

Une uniformisation bienvenue des frais de commission et une bonne nouvelle du côté des ETF

Dès ce 22 novembre, DEGIRO offrira le trading presque sans commission sur toutes les grandes places boursières américaines (NYSE, NASDAQ, Amex, Arca) et canadiennes (TSX, TVX). Une bonne nouvelle pour celles et ceux qui investissent sur les marchés nord-américains. Personnellement, j’y vois une opportunité de diversification sur le marché canadien (auparavant, une transaction y coûtait 2 € + 0,01 CAD par action).

Mais rien ne vaut quelques calculs pour voir si la situation a véritablement évolué avantageusement. Comparons l’ancienne/actuelle grille tarifaire et la future :

  • Jusqu’à ce vendredi 19 novembre, acheter 5000 $ d’actions Apple vous coûtait ~5,64 € (0,5 € de frais fixes, 0,14 € de frais variables à raison de 0,004 $ par action & 5 € de frais de conversion à 0,1%) ;
  • À partir du 22 novembre 2021, il vous en coûtera 5,5 € (0,5 € de montant fixe & 5 € de frais de conversion à 0,1 %) ;
  • À partir du 20 décembre 2021, il vous en coûtera… 13 € (0,5 € de montant fixe & 12,5 € de frais de conversion). Ça pique !

Bref, cela partait (peut-être) d’une bonne intention, mais ce montant fixe de 0,5 € par transaction et les frais de conversion automatique en hausse (+125 % !) viennent clairement gâcher la fête.

Bonne nouvelle cependant du côté des ETF : les frais de transaction de 2,00 € + 0,02 % disparaissent. Néanmoins, les fonds passifs restent concernés par le montant fixe de 0,5 €. La différence sera malgré tout plus perceptible et appréciable, DEGIRO proposant une sélection de 200 ETF mondiaux, largement libellés en euros (pas de frais de conversion) !

Rappelons que DEGIRO propose également une liste d’ETF véritablement sans frais de courtage qui, eux, seront exemptés du montant fixe de 0,5 € ! Une bonne chose pour celles et ceux qui, comme moi, pratiquent le DCA lazy chaque mois. Rappelons malgré tout que pour les ETF libellés en USD, vous devrez payer les frais de conversion.

Des frais diminués sur certaines places boursières ...

Plusieurs places boursières voient leurs frais diminuer, sans disparaitre :

  • Allemagne Francfort (Actions) : de « 7,5 € + 0,08 % » à « 3,9 € »
  • Autriche, Allemagne Xetra, Danemark, Finlande, Irlande, Italie, Norvège, Pays-Bas, Portugal, Espagne, Royaume-Uni, Suède, Suisse : « 4 € + 0,04 % » à « 3,9 € »
  • Pologne : de « 5 € + 0,15 % » à « 3,9 € »
  • Hongrie, Grèce, République tchèque, Turquie : de « 10 € + 0,15 % » à « 3,9 € »
  • Australie, Hong Kong, Japon, Singapour : de « 10 € + 0,05 % » à « 5 € »

À cela, vous devrez de nouveau ajouter le montant fixe de 0,5 €, qui reste d’application ici aussi. Vous l’aurez compris, hors frais de conversions, la différence sera plus perceptible pour certaines places boursières (comme le Japon) que d’autres (comme le Royaume-Uni).

Et augmentés sur d'autres !

Grosse déconvenue par contre du côté d’Euronext Bruxelles. Alors qu’auparavant, une transaction coûtait 0,04 % (avec un plafond de 30 €), la Belgique se voit rétrograder dans les places boursières européennes classiques. Une transaction coûtera désormais 3,9 €, auxquels vous devrez de nouveau ajouter le montant fixe de 0,5 €, qui reste d’application ici aussi.

Là où un achat de 1000 € d’AB InBev coûtait à peine 0,4 €, voilà que la même transaction coûtera 4,4 € ! Inacceptable, d’autant plus au regard de la structure du marché européen : qu’est-ce qui justifie une telle différence de traitement entre Euronext Paris et Euronext Bruxelles ?

Conclusion

DEGIRO a bel et bien simplifié et harmonisé sa grille tarifaire. Hélas, nous sommes encore loin du « zéro frais » tant espéré, à l’image de ce qui se fait en Amérique du Nord (avec Robinhood) ou chez certains brokers européens (comme BUX qui possède cependant des frais de change à 0,25%). Ces frais fixes dus aux coûts externes, ainsi que l’augmentation des frais de conversion, ne sont clairement pas à l’avantage de toutes et tous.

Notons également que d’autres classes de produits (comme les turbos ou les warrants) voient eux-aussi leur tarification modifiée. Référez-vous à la grille tarifaire pour plus de détails suivant les classes d’actifs dans lesquelles vous investissez !

DEGIRO revoit sa grille tarifaire, en route vers le "zéro frais" ? 4

Il conviendra donc d’être vigilant vis-à-vis de votre profil d’investisseur (actif ou long terme, DCA ou lump sum), du type de transactions (actions ou ETF, gros ou faibles montants, beaucoup ou peu d’actions), etc. Ceci, afin de peser le pour et le contre de cette nouvelle grille tarifaire pour vos propres besoins.

Nous avons contacté DEGIRO via Twitter et espérons que l’entreprise pourra confirmer/infirmer nos conclusions. N’hésitez pas à nous suivre sur Twitter pour être tenu au courant de cette discussion !

Note actuelle
Cliquez pour noter cet article !
[Total: 3 Moyenne: 5]

8 réflexions au sujet de “DEGIRO revoit sa grille tarifaire, en route vers le « zéro frais » ?”

  1. Bonjour, il y a t’il eu une réponse de Degiro ?
    Pour qui trade uniquement les US, IB n’est t’i lpas moins cher maintenant que Degiro ?

    Répondre
    • Bonsoir Thierry,

      Ils m’ont répondu sur Twitter, les frais sont confirmés. IB est en effet moins cher si tu trades sur les US, pour l’avoir fait hier. J’ai basculé toutes mes actions sur IB, et je ne garde que mes ETF (sans frais) sur DEGIRO.

      À titre informatif, chez IB, de 100 € à 5000 €, acheter du AAPL revient à 2,12 € en tout (0,35 € de commission sur NASDAQ & 1,77 € approximativement de frais FX, fixes, à 2 USD). Contre, chez DEGIRO : 3,25 € pour 100 €, 3,75 € pour 300 €, 4,25 € pour 500 €, 5,5 € pour 1000 € & 15,5 € pour 5000 € (c’est la magie des frais FX).

      Si jamais IB t’intéresse, j’ai un lien de parrainage : https://ibkr.com/referral/raphael545
      Il te permettra de recevoir des actions IBKR gratuites en déposant des liquidités sur ton compte 🙂 Et moi j’aurai une prime de parrainage en retour.

      Bonne soirée, si tu as d’autres questions, n’hésite pas 😉

      Répondre
  2. Salut Raphaël,

    Je prends seulement le temps de me pencher un peu plus sérieusement sur la communication de DEGIRO qui nous annonçait aller vers le « zéro » frais.

    Moi qui avais divisé par 2 mes frais de courtage entre 2020 et 2021, j’avais toutes les raisons de me réjouir pour accomplir à nouveau l’exploit en 2022 à la lecture de l’objet de leur mail… Tu parles !

    Après examen plus approfondi, j’ai effectivement plutôt les dents qui grincent à la lecture de la nouvelle tarification applicable à Euronext Bruxelles et aux frais de change !

    Seule la tarification applicable aux ETF permet de mettre un peu de baume au cœur. En l’occurrence, j’ai « seulement » deux ETF dans qui ne bénéficient pas de la gratuité et qui seront concernés dans mon allocation, ça ne compensera donc aucunement le surcoût que je vais devoir subir sur les autres transactions sur Euronext Bruxelles.

    Bref, je râle un peu ! Je vais faire mes calculs pour optimiser les choses au mieux et examiner la possibilité d’ouvrir un compte chez IB comme tu le recommandes (ou un autre courtier). Si j’opte pour IB, je suivrai bien entendu le lien de parrainage 😉

    En toute hypothèse, merci pour cette analyse !

    Répondre
    • Bonsoir Sébastien,

      Merci pour ton commentaire. Je t’ai envoyé un mail qui devrait t’aider à faire tes calculs 🙂

      En résumé, mes conclusions sont que sur la durée, le gain est minime entre DEGIRO et IB, cependant, la qualité de DEGIRO diminue avec le temps (c’est mon avis personnel). Je ne regrette pas mon passage sur IB, j’ai accès à plus de marchés à moindre frais (j’ai pu enfin acheté du Investor AB sur les marchés nordiques sans perdre X% de rendement en entrée). La plateforme est très riche, ça peut déconcerter, mais il y a des fonctions qui font plaisir (les rapports personnalisés, les analyses de valeurs, l’analyse d’impact du portefeuille, etc.)

      L’idéal (mais chronophage) pour optimiser les frais est d’acheter en DCA sur du 0 frais type BUX/Trading212, et transférer tous les ans vers IB ou DEGIRO. Mais j’ai préféré m’éviter cette perte de temps ! 😃

      Bonne soirée 😊

      Répondre
  3. Je suis tombé sur cette publication suite à une recherche Google, et constate que je ne suis pas le seul à avoir relevé l’hypocrisie de Degiro, qui prétend que sa « popularité repose sur [ses] frais réduits » et qui désire « aller encore un peu plus loin », mais sans préciser que c’est en compensant sur les frais de change ou sur la commission pour les ordres sur Euronext Bruxelles.

    Comme beaucoup de Belges, j’achète proportionnellement plus sur Euronext Bruxelles qu’un non-Belge. À présent, un ordre inférieur à 9 750 euros coûte plus cher (je doute que le client moyen de Degiro introduise souvent des ordres avec un tel montant 😀 ). En plus d’être déçu par ce changement, je ne le comprends pas, car il intervient au moment où :
    – BUX mène une grosse campagne en Belgique, vu que c’est son dernier pays d’implantation ;
    – Belfius, une des principales banques du pays, vient de lancer son app de trading avec une commission de 3 euros pour les actions belges. Ce n’est que 0,90 euro de différence, mais quel client va se casser la tête à s’inscrire sur une plate-forme et attendre plusieurs jours pour trader alors que sa propre banque le lui permet tout de suite ?

    Par contre, je ne sais pas si tu l’as constaté, mais Degiro s’est planté dans l’affichage de ses nouveaux tarifs : selon que l’on consultait les emails, le site web ou les fichiers pdf, il y avait des contradictions concernant :
    – les dates de changement (tantôt le 20/12, tantôt le 21/12) ;
    – quel tarif changeait quand (tel tarif changeait soit en novembre, soit en décembre) ;
    – les changements de tarifs (quelque part, il était indiqué que Bruxelles garderait le même tarif que Paris…).

    Je n’ai plus tous les exemples en tête car la plupart des corrections ont eu lieu dans les jours qui ont suivis.

    En tout cas je suis content d’être tombé sur ce blog, car je cherchais des avis sur d’autres brokers tels que BUX (dont l’app a l’air peu agréable toutefois) et IB que je viens de découvrir (mais l’info n’a pas l’air très clairement présentée). Continue comme ça ! 🙂

    Répondre
    • Hello XDB,

      Je t’avoue que je n’avais pas relevé ces incohérences ^^ Mais ça ne m’étonne pas trop, j’ai vraiment l’impression que toute cette opération s’est faite sans réfléchir aux conséquences, et donc à la va-vite. Et clairement, très mauvais move de leur part vu l’offensive de BUX. Après BUX a ses avantages et ses inconvénients.

      Comme toi, étant belge, je suis loin d’être heureux des changements chez DEGIRO. J’ai en conséquence décidé de laisser mes ETF (sans frais) en DCA mensuel chez eux, et migrer toutes mes actions chez IB.

      Pour ces derniers, je n’ai pas encore suffisamment de recul pour faire un article, mais il viendra 🙂 Ça sera dans le même style que ceux pour DEGIRO et BUX. Pour l’instant, j’en suis très content ! La gestion de la TOB et du précompte belge sur les dividendes étrangers se fait à la main, mais ils fournissent un tas d’outils, donc un outil de reporting, qui facilite grandement les choses (en tout cas pour la TOB dans mon cas, niveau dividendes je suis encore loin du seuil d’exonération :))

      Si tu désires tester IB, n’hésite pas à utiliser notre lien de parrainage : https://ibkr.com/referral/raphael545
      Et si tu as des questions, je suis disponible, ici ou sur Discord : https://discord.com/invite/DX8Wymnbef

      En tout cas, heureux d’avoir pu t’aider via Investiforum 🙂

      Répondre
  4. Bonsoir,
    pourquoi ne parle t’on pas des frais sur les turbos , warrants et autres, qui passent eux de 1 euro +0.50 à 2 euros +0.50,
    et qui de ce fait sont presque doublés?

    Répondre
    • Bonjour Clop,

      Merci pour ton commentaire 😃 En effet la grille tarifaire a été modifiée de façon générale. Les turbo, warrants et autres produits dérivés étant peu traités sur Investiforum, je ne m’y suis pas attardé. Je viens d’ajouter une petite note en complément pour rebondir sur ton commentaire.

      Merci 🙌

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.