fbpx

Analyse technique de Saint-Gobain du 18 Février 2018 : solide sur le long terme

L’entreprise Saint-Gobain, fondée en 1665, est un acteur mondial dans le secteur des matériaux de construction. Ces derniers sont qualifiés de matériaux à haute performance, innovants et permettant de faire face aux défis actuels du secteur de la construction, des économies d’énergie à la protection de l’environnement. Après une fin d’année 2017 et un début d’année 2018 assez compliqués pour le cours, ce dernier pourra-t-il repartir sur de bonnes bases pour aller côtoyer ses plus hauts de 2008 ?

Cette analyse technique est un point de vue personnel et n’est en aucun cas une incitation à l’achat ou à la vente du produit concerné.

L’auteur de cet article précise être actionnaire de la valeur au moment de la rédaction de l’analyse.

Lien de discussion sur le forum

Saint-Gobain illustration entête

En mensuel

Après plusieurs années en tendance de Dow baissière (alternance creux sommets baissière), le cours est passé par une période de tendance de Dow neutre et semble entamer un début de tendance de Dow haussière, soutenue par un support oblique important. Sur une échelle de temps moins large, -après une excellente année 2016, le cours a globalement stagné en 2017, décrochant assez fortement fin 2017-début 2018. Néanmoins, les récentes variations du cours ont permit de mettre en évidence l’existence d’une figure chartiste de type « élargissement symétrique de sommet » (encore appelée « porte-voix »). À la différence des triangles, qui sont des structures où résistance et supports convergent, cette figure se caractérise par une évolution divergente des deux droites de tendance, avec des oscillations augmentant en amplitude au cours du temps comme on peut le voir ici. Le sens de sortie de ce type de figure étant assez aléatoire (pratiquement 50/50 sortie baissière sortie haussière), je ne donne pas d’objectif de cours à l’heure actuelle sur cette figure et attendrait de voir un point de sortie s’établir, à la hausse ou la baisse. On peut malgré tout observer que le cours a touché le support oblique descendant, ce qui devrait lui permettre de rebondir vers le haut et repartir à l’assaut des 50-51€, zone de résistance forte. Ce rebond peut être anticipé en regardant le RSI qui est au contact d’un support oblique ascendant, ce qui devrait participer au retournement de tendance. Néanmoins, on notera que les autres indicateurs sont globalement baissiers, le cours évoluant sous ses EMA 7/14/21, sous la Tenkan et la SAR. La MACD est baissière, le momentum orienté à la baisse.

Tendance mensuelle : neutre , dans l’attente de la clôture mensuelle et d’une oscillation dans la figure.

 En hebdomadaire

 

En vue hebdomadaire, le cours travers une mauvaise passe. Les récents soubresauts des Bourses ont accentué une configuration néfaste, entraînant un écartement des bandes de Bollinger et une sortie du cours par le bas. Heureusement pour ce dernier, un support à 42.5€ (correspondant à une ancienne zone de résistance de fin 2016 renforcée par une parabolique SAR résistante) a permis de stopper la chute vers le bas, stabilisant le cours et lui permettant de re-clôturer au sein des bandes, le RSI se réorientant à l’achat après avoir cassé son support et le momentum se stabilisant. Il faudra désormais surveiller tout contact avec l’EMA 7, actuellement à 46.2€ et plongeant vers le cours. Un contact vigoureux pourrait permettre au cours de repartir vers le haut (et se confronter à trois zone de résistances jusqu’au plus haut de 2017, à 52€), tandis qu’un rejet sur l’EMA 7 pourrait l’entraîner plus bas, support à 42.5€ ou non.

Tendance hebdomadaireneutre.

 En journalier

 

Le journalier augurait un funeste CT au cours, mais le support à 42.5€ a, pour l’instant, fait son travail. En effet, après avoir touché deux fois la zone des 51.4€ (en mai et en novembre) sans réussir à la franchir, le cours a esquissé une figure baissière de type double sommet, avec une zone de support à 45,5€ (ligne de cou) et une zone de résistance à 51.4€ (les sommets). Ce type de figure entraîne très souvent des retournements baissiers et c’est ce que nous pouvons observer actuellement. Après avoir cassé la ligne de cou début février (validant dans la foulée la figure après une fausse joie en janvier vu le rebond, mais qui aurait pu conduire à un triple sommet), la baisse était quasi inévitable. Ceci, couplé à la volatilité actuelle et aux baisses des Bourses, a entraîné un effet boule de neige qui a largement fait plonger le cours (sortie des bandes avec écartement, gap baissier, survente du RSI). Heureusement, comme dit plus haut, un support très efficace à 42.5€ a permis de stopper la baisse, le cours réintégrant, ici aussi, les bandes de Bollinger. Le contact avec l’EMA 7 a été franc, le cours a pu repasser rapidement au dessus de cette dernière qui reste baissière. Il s’est malheureusement vite retrouvé confronté à une résistance à 44.2€, qui pourrait faire apparaître un drapeau inversé. Si tel est le cas, si le cours n’arrive pas à repartir vers le haut assez vite, il pourrait malheureusement plonger plus bas. Ceci pourrait être facilité par un contact faible avec l’EMA 7 hebdomadaire, mais ne collerait pas avec l’oscillation attendue dans l’élargissement symétrique de sommet mensuel. Malgré tout, on notera que plusieurs indicateurs sont passés haussiers (SAR, momentum, RSI) ou sont en passe de se retourne à la hausse (MACD, EMA 20 qui plonge vers le cours).

Tendance journalièreneutre.


On l’aura donc compris, l’action Saint-Gobain a vécu des temps difficiles récemment. Le cours a été fortement malmené techniquement, dans le grand chambardement qu’ont connu les Bourses début février. Néanmoins, le journalier plaide pour une ébauche de rattrapage. Si ce dernier s’avère concluant, il permettra au cours de reprendre des couleurs et d’améliorer sa situation, tant hebdomadaire que mensuelle, pour repartir à l’assaut des sommets de 2017. Dans le cas contraire, la chute n’en serait que plus douloureuse.

On notera que l’entreprise est, à l’heure actuelle, largement sous-valorisée. Le PER estimé pour 2018 est faible, inférieur à 15, et le BNA est par contre estimé à la hausse, le CA estimé augmentant. Du point de vue fondamental, l’entreprise semble donc intéressante, avec un rendement de dividende de 3% et idéale pour quelqu’un voulait réaliser de l’investment-value.

Au regard du consensus de 54€, cela peut constituer un beau pari. Il ne manque plus que la petite étincelle haussière au niveau technique. Enfin, nous vous invitons à lire cette analyse technique publiée sur Investing.com il y a quelques jours, en guise de complément de notre propre point de vue.

Cette analyse technique est un point de vue personnel et n’est en aucun cas une incitation à l’achat ou à la vente du produit concerné.

Cet article vous a plu ? N‘hésitez pas à faire un don en cliquant sur le bouton ci-dessous :Bouton don Paypal

Vous ne voulez rien manquer de notre actualité ?

Abonnez-vous à notre lettre d'information :

Vous avez raté nos lettres précédentes ? Vous pouvez les lire dans nos archives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :