fbpx

Analyse du fonds Robeco Global FinTech Equities : digitalisation et disruption financières au programme

Dans ce nouvel article de notre dossier spécial sur le secteur financier, découvrez le fonds Robeco Global FinTech Equities, un fonds thématique spécialisé sur les valeurs à l’œuvre dans le grand chantier de la digitalisation financière.

En note préliminaire, le rédacteur de l’article indique posséder des parts du fonds Robeco Global FinTech Equities. Cet article n’est pas une incitation à l’achat ou à la vente dudit fonds. Il n’est pas non plus sponsorisé par Robeco.

Avant de continuer …

Abonnez-vous à notre actualité et restez à jour dès qu’un nouvel article est publié !

Dossiers Investiforum

Investir dans le secteur financier en 2020

L’intérêt de la gestion active sur le secteur financier

Nous avons tenté de faire passer le message dans notre article sur les ETF bancaires : à l’heure actuelle, investir dans le secteur financier (et surtout bancaire) revient à s’exposer au risque sur la base d’un espoir de long terme. Malmené par les taux et peu aimé en phase de récession, le secteur financier n’a pas grand-chose pour plaire ces derniers temps.

Mais il existe peut-être une solution pour générer de l’alpha grâce à ce secteur : la gestion active. Contrairement aux ETF qui suivent sans broncher les indices, la gestion active ajoute une couche d’humanité dans la sélection, via le doigté et l’expertise du gérant de fonds, en vue de battre les marchés et les indices. Ceci passant, par exemple, via un stock picking avisé et/ou de l’analyse thématique.

Et justement, comme nous l’expliquions dans l’introduction de notre dossier, il existe un segment du secteur financier qui se portait très bien jusqu’à ces derniers jours : la fintech.

La fintech

La technologie financière, ou fintech, vise à apporter les bienfaits du développement des nouvelles technologies pour améliorer les activités financières.

La tendance croissante aux paiements sans cash provoque une énorme demande pour la fintech. Le secteur s’étend désormais des paiements numériques à la cybersécurité, en passant par l’intelligence artificielle ou encore la gestion des mégadonnées. Ces thèmes sont très porteurs en opportunités de croissance, ils constituent autant de mégatendances inarrêtables. Le paiement électronique est d’ailleurs l’un des axes les plus robustes du domaine des fintech.

La fintech est composée de plusieurs thématiques dans lesquelles vient piocher le fonds Robeco Global FinTech Equities
Désormais, toutes les opérations bancaires peuvent être faites en ligne, grâce à l’essor des nouvelles technologies financières formant la vague fintech. Et ce n’est vraisemblablement qu’un début.

Les fintech sont multiformes. Des bien connues comme PayPal aux plus confidentielles comme Square ou Adyen, certaines grandes institutions financières se sont également lancées dans ce secteur d’avenir, comme Goldman Sachs Group ou Mastercard. Enfin, les marchés émergents sont également impliqués dans ce segment, avec de grands noms comme Alibaba Group Holding ou encore Ping An Insurance. L’exposition au secteur des fintech peut et doit être globale.

Notons cependant que le secteur est risqué. Son évolution est rapide, remplie d’innovations, de disruptions et de nouvelles startups se lançant dans l’arène. Tout miser sur un seul nom est déconseillé !

Il est donc difficile de savoir dans quelles entreprises investir. C’est ici que l’expertise du gérant de fonds fintech fera toute la différence.

Robeco Global FinTech Equities : analyse du fonds

L’analyse sera axée sur la part D en euros.

Caractéristiques

ParamètreValeur
ISINLU1700710939
Type d'actifsActions uniquement
Frais de souscription max3,00%
Frais courants1,71%
Commission de performanceNon
TypeCapitalisation
Devise
Actifs du fonds929 millions d'€
Actifs de la part165 millions d'€
PEANon
Performance annualisée (1 an)15,38%
Volatilité (1 an)15,49%
Ratio de Sharp (3 ans)1,02
Données basées sur Quantalys et Morningstar, en date du 17 mars 2020.

Certaines tendances de croissance durables devraient stimuler l’industrie des fintech au cours des prochaines années, notamment l’intelligence artificielle, le big data, le remplacement des systèmes de base et le glissement continu vers les solutions électroniques de paiement et de négociation. En outre, nous constatons une diminution des paiements en espèces au profit des paiements par carte et, dans le même temps, une croissance encore plus soutenue des paiements électroniques.

Patrick Lemmens, Michiel van Voorst, Koos Burema, gérants du fonds

Les grandes caractéristiques du fonds Robeco Global FinTech Equities sont :

Investissements dans les thèmes du paiement, de la sécurité et des activités bancaires de base ;
Recherche d’entreprises d’excellence, les mieux positionnées pour bénéficier des tendances structurelles à long terme dans le domaine de la digitalisation du secteur financier ;
Portefeuille diversifié, sur 3 axes : le segment « Gagnants », qui inclut des entreprises qui disposent d’un avantage concurrentiel ; le segment « Facilitateurs », composé de sociétés qui favorisent la digitalisation financière ; le segment « Challengers », qui comprend les Gagnants de demain.

Composition

Analysons en détail la composition du fonds Robeco Global FinTech equities. Nous remarquons qu’il est majoritairement constitué d’actions de type « US Large Cap. Growth », soit des entreprises américaines à croissance importante. Évidemment, les principaux secteurs du fonds sont les services financiers (48 %) et les technologies de l’information (40 %). Seule l’industrie (9 %) est véritablement significative dans les autres lignes. En termes de valeurs, nous pouvons y retrouver, en lignes principales, le gestionnaire d’indices S&P Global, Fleetcor Technologies et ses services de paiement pour entreprises, la bien connue Visa ou encore Ping An Insurance, un fournisseur chinois de services financiers diversifié.

Performances

Voyons ce qu’en dit Quantalys, fintech spécialisée dans l’analyse des fonds d’investissement et dans la construction et l’optimisation de portefeuilles de fonds :

Jusqu’en octobre 2019, le fonds réussissait l’exploit de surperformer l’indice de référence MSCI World Information Technology, pourtant connu pour être la locomotive de l’indice MSCI World. Néanmoins, après cette très bonne année 2019 (+37,34 %) un changement d’orientation s’est depuis produit, le fonds subissant, comme le reste du marché, les affres du coronavirus. Compte tenu de la rotation sectorielle qui va s’opérer durant la prochaine récession, l’exposition sectorielle du fonds ne devrait plus lui permettre de faire des étincelles comme ces deux dernières années.

Toujours selon Quantalys, du 15/11/2018 au 12/03/2020, soit 484 périodes glissantes d’1 an, l’investissement a été perdant dans 3,51 % des cas (soit 17 fois). C’est une très bonne performance ! Le fonds est typé contracyclique : il est bon en période de baisse et moyen/mauvais en période de hausse (comme en témoigne le baromètre). Son bêta baissier de 0,82 indique en effet que le fonds est 20 % moins réactif que le marché quand celui-ci baisse (et donc baissera moins que le marché). Un avantage ces dernières semaines, le fonds baissant effectivement moins que le MSCI World Information Technology. En sera-t-il de même dans les prochains mois ?

Notons que l’indice de référence officiellement choisi par les gérants du fonds est le MSCI All Country World Index (ACWI) Net Return en euros. C’est donc cet indice que les gérants cherchent à battre.

Conclusion

Le fonds Robeco Global FinTech Equities est un fonds actif dont l’objectif vise à surperformer son indice de référence officiel (ACWI Net Return EUR) sur le long terme. Néanmoins, bien que le secteur financier constitue une grande part du fonds, un benchmark comme le MSCI World Information Technology Index nous semble plus judicieux, le poids du secteur technologique dans l’univers des fintech nous paraissant plus lourd que celui du secteur financier.

Géographiquement, le fonds investit de façon diversifiée. Le fil conducteur du stock picking de ses gérants reste la numérisation croissante du secteur financier, sur la base d’une analyse fondamentale tant « bottom-up » que « top-down ». Il s’agit d’un fonds de très bonne qualité, affichant de bonnes performances, mais qui devrait quelque peu ralentir dans les mois à venir. Néanmoins, certaines caractéristiques de performances tendent à indiquer un meilleur comportement que le secteur technologique en période de récession.

Enfin, rappelons que la fintech constitue une mégatendance qui devra s’apprécier sur le long terme. La marche forcée du secteur financier vers plus de digital et de numérique est en effet inexorable …

Envie de lire plus d’articles de ce genre ? Soutenez Investiforum à partir d’1€ :

Ne manquez aucun article avec nos newsletters

Discussion de groupe sur les forums Investiforum

Venez discuter de cet article sur notre forum.

L’inscription est gratuite !


Medenor

Administrateur d’Investiforum

Investisseur depuis 2017 et passionné par la Bourse. Plutôt orienté analyse fondamentale, c’est un vrai touche-à-tout !


Note actuelle
Cliquez pour noter cet article !
[Total: 0 Moyenne: 0]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.