fbpx

L’analyse CAN SLIM : trouver des actions à haut potentiel de gains

En note préliminaire, le rédacteur signale être actionnaire d’une des valeurs citées dans cet article (Sanofi, SAN). Ce dernier n’est en aucun cas une incitation à l’achat ou à la vente des actions des valeurs citées à titre d’exemples.

CAN SLIM : une des meilleures méthodes pour choisir des actions de qualité

William O’Neil est célèbre dans le monde de la finance. Il est en effet connu pour avoir fondé le célèbre journal Investor’s Business Daily, pour son ouvrage en anglais « How to Make Money in Stocks » (dont une version alternative en français peut être trouvée dans le livre « Comment gagner avec les actions ?« ) et pour sa célèbre méthode CAN SLIM (parfois écrite CANSLIM ou CANOLIM)). Cette méthode, développée dans les années 1950 par O’Neil, constitue une stratégie d’investissement dans les actions dites « de croissance » (growth). Elle est principalement basée sur l’analyse fondamentale des valeurs et, dans une moindre mesure, sur l’analyse technique.

L’objectif de cette stratégie CAN SLIM, axée sur l’allocation tactique, est simple : découvrir des valeurs de premier plan, à haut potentiel, avant que leurs cours boursiers n’aient commencé à progresser. Ces périodes préliminaires représentent des points d’achats à la sortie de zones de consolidation des prix, se traduisant le plus souvent au niveau technique par la formation d’une figure chartiste appelée la « tasse avec anse« . La méthode CAN SLIM permet ainsi d’identifier des entreprises aux fondamentaux solides, doublés d’un potentiel de développement important.

Qui plus est, d’innombrables exemples confirment l’efficacité de cette méthode : nombre d’entreprises ont vu leurs cours augmenter de manière considérable après avoir rempli les critères de l’analyse CAN SLIM. Le système insiste également sur l’importance des stop-loss pour limiter les pertes.

Le seul vrai défaut de cette stratégie est qu’elle est très orientée « momentum ». Elle a en effet tendance à bien fonctionner sur un marché directionnel, comme celui que nous connaissions ces dernières années. La méthode CAN SLIM risque a contrario de moins bien fonctionner sur un marché instable. Cette stratégie ne vous dit pas quoi faire avec les actions qui ont déjà entamé leur hausse. Insistons sur ce point : cette méthode cherche à identifier des actions qui sont sur le point de monter. Cela ne vous indiquera pas des actions qui grimpent depuis longtemps or, parfois, ces mêmes actions continueront de dominer le marché boursier pendant longtemps.

La méthode CAN SLIM vous fera rater ces opportunités de longue durée, car elle n’est pas construite pour ces dernières. Elle est donc plutôt adaptée pour l’investisseur qui vise le moyen terme. Enfin, c’est une stratégie orientée vers les actions individuelles, elle ne fonctionnera pas avec les autres classes d’actifs.

L’indice IBD 50

L’IBD 50 est une liste générée informatiquement par Investor’s Business Daily et qui rassemble 50 valeurs américaines répondant aux critères de la méthode CAN SLIM. La liste, mise à jour quotidiennement après la fermeture du marché, peut aussi bien contenir de grandes capitalisations mondialement connues que de petites valeurs inconnues de l’investisseur particulier français.

Comme vous pouvez le constater ci-dessous, les performances d’un tel panier d’actions CAN SLIM sont tout à fait appréciables lorsque la tendance est haussière, sans accrocs. En cas de turbulences boursières (comme ce fut le cas fin 2018), les performances sont fortement impactées. L’indice IBD50 amplifie les phases baissières observées sur les marchés américains.

Comparaison performance IBD50 S&P500 entre 2003 et 2019
Comparaison des performances des indices IBD50 S&P500, entre 2003 et 2019 (source).

L’analyse CAN SLIM détaillée

La stratégie s’articule grosso modo sur le constat qu’il vous faut acheter des actions qui :

  1. Possèdent des fondamentaux solides ;
  2. Sont en train de sortir de longues consolidations.

Intéressons-nous dès lors plus en détail sur ce système CAN SLIM et sur chacun des 7 éléments qui le composent.

C = Current Earnings (bénéfices courants)

  • Un bénéfice par action (BPA) en croissance de minimum 25% au dernier trimestre, par rapport au même trimestre de l’année précédente.
  • Une croissance du BPA en accélération (qui augmente trimestre après trimestre).

Une croissance importante et accélérée du BPA attire l’attention des grands investisseurs institutionnels. Commencez donc votre recherche de gagnants du marché en recherchant des actions affichant une forte croissance des bénéfices. Pour trouver ces informations, il vous suffit d’aller sur Yahoo Finances, sur chaque fiche d’actions, dans l’onglet Éléments financiers > Compte de résultat trimestriel (« BPA signalé »). D’autres sites vous proposeront ces données. Recherchez « [Nom de l’action] EPS quarterly » sur Google. Les rapports financiers publiés par les entreprises vous renseigneront également sur ces valeurs.

BNA de BlackRock sur Yahoo Finances
BNA de BlackRock sur Yahoo Finances (ici, en vue trimestrielle)

A = Annual Earnings (bénéfices annuels)

  • Bénéfices annuels avec une croissance de 25% – 50% ou plus sur les 3 dernières années.

Une entreprise peut réduire ses coûts ou mettre en place d’autres mesures pour augmenter ses bénéfices pendant un trimestre ou deux, tout en masquant des problèmes sous-jacents plus graves. Problèmes de demande, de marges bénéficiaires en baisse ou de tendances négatives de l’industrie sont autant de problèmes qui peuvent arriver dans la vie d’une entreprise. Veillez donc à ce que la croissance annuelle des bénéfices soit forte à long terme, en parallèle des bénéfices courants, pour éviter tout « faux positif » dans l’analyse CAN SLIM.

Pour trouver ces informations, il vous suffit d’aller sur Yahoo Finances, sur chaque fiche d’actions, dans l’onglet Éléments financiers > Compte de résultat annuel (« BPA signalé »). D’autres sites vous proposeront ces données. Recherchez « [Nom de l’action] EPS annual » sur Google. Les rapports financiers publiés par les entreprises vous renseigneront également sur ces valeurs.

N = New (nouveauté)

  • Nouveau produit ou service qui prend la main ou a un impact sur le secteur et génère des ventes et une croissance des bénéfices exceptionnels.
  • Nouveau PDG ou nouvelle tendance de l’industrie qui profite à la société.
  • Nouveau plus haut historique du cours de l’action.

Lorsqu’on regarde en arrière sur les grands gagnants de la méthode CAN SLIM, on constate bien vite qu’ils avaient tous une chose en commun : chacun d’entre eux proposait de nouveaux produits, de nouveaux services, une nouvelle politique de prix ou une nouvelle façon de fonctionner dans leur secteur (des disrupteurs). Wall Street en particulier (mais la bourse de manière générale) est tournée vers l’avenir et cherche toujours la prochaine génération d’entreprises proposant de nouveaux produits révolutionnaires. L’entreprise doit générer du bénéfice en croissance pour être en accord avec les critères établis via les lettres C et A de la méthode, mais c’est le N du système CAN SLIM qui en sera à l’origine.

Pensez à Apple, avec le retour de Steve Jobs au poste de PDG et à la série de produits révolutionnaires – iPod, iPhone, iTunes et iPad – qui a suivi. Ou encore à McDonald et sa croissance insolente dans les années 60-70 suite à son nouveau mode de restauration rapide. Imaginez un produit tel qu’un nouveau traitement pour un certain type de cancer, une nouvelle thérapie qui pourrait bien être le produit permettant à une entreprise de se développer rapidement.

Parfois, la lettre N fera également référence à une nouvelle condition ou circonstance de marché. Imaginez une entreprise qui aurait pu bénéficier de l’ouverture du nouveau marché qu’était la Chine, avant que le pays ne rejoigne l’économie mondiale ? Ou encore une entreprise tirant parti d’une nouvelle loi encourageant les investissements dans les énergies renouvelables ? Autant de facteurs de nouveauté qui peuvent créer de nouveaux leaders des marchés.

Enfin, aussi contre-intuitif cela puisse paraître, un nouveau plus haut historique peut également l’événement déclencheur d’un mouvement de plus grande ampleur. Au fur et à mesure que les nouveaux prix atteignent des sommets, l’action effectuera souvent une éruption en volume élevé. Les niveaux de résistance antérieurs seront cassés, les acheteurs commenceront à acheter et l’action recevra une couverture médiatique qui amplifiera l’effet de masse.

S = Supply and Demand (offre et demande)

  • Accumulation (achat) de volumes importants par les investisseurs institutionnels, en particulier à des moments clés, tels que le moment où l’action forme et casse des figures chartistes.

La loi de l’offre et de la demande, c’est la base du système économique et financier de notre monde. Le marché boursier n’en est, au final, que l’expression. La forte demande pour un nombre limité d’actions disponibles poussera le cours d’une action à la hausse. Et une offre excédentaire en actions et une demande faible feront baisser le cours. Recherchez donc les jours où le nombre d’actions échangées est beaucoup plus élevé (ou plus bas) que la normale. Vous voulez voir une augmentation massive du volume alors que le cours monte pour montrer que des forces importantes veulent des actions, et que l’offre est insuffisante. Les fortes progressions des prix en volume révèlent une pénurie d’offres avec un flot continu d’acheteurs.

Souvent, cela signifie que les gestionnaires de fonds communs de placement et les autres investisseurs institutionnels – qui représentent la majeure partie des opérations sur les marchés boursiers – achètent de manière agressive des actions. Et c’est cette forte demande institutionnelle qui alimente le mouvement important des cours d’une action. Mouvement que vous aurez tout intérêt à accompagner.

L = Leader or Laggard (leader ou retardataire)

  • Actions les mieux notées dans les 40 à 50 meilleurs groupes industriels.
  • Une force relative (Relative Strenght, RS) de 80 ou plus.
  • Une RS en hausse, de préférence proche de son sommet sur 52 semaines.

L’idée de cette lettre est simple : séparer les joueurs de ligue professionnelle et les amateurs. Pour ce faire, nous utiliserons la force relative, ou Relative Strenght (abrégée RS), à ne pas confondre avec le Relative Strenght Index (abrégé RSI).

La force relative est une mesure de l’évolution des prix d’un titre ou d’un autre instrument financier par rapport à un autre titre, instrument ou secteur. Il est calculé en prenant le prix d’un actif et en le divisant par un autre. Une action dont le RS est égal à 50 signifie qu’elle se négocie à la moyenne du marché. Un RS de 99 signifie que l’action a offert un rendement plus élevé que 99 % des autres actions ou de l’indice qui lui sont comparés.

Pour le dire autrement, les actions ayant une force relative élevée sont des actions qui surperforment le marché. Elles battent des moyennes et ont un potentiel haussier parce que leur cours est soutenu par un flot d’acheteurs à l’affût de la moindre occasion d’achat.

Les gestionnaires de fonds ont tendance à transférer leur argent dans ces types de sociétés et leur pouvoir d’achat est ce qui pousse le cours de l’action à la hausse. Lorsque C, A et N (forte croissance des bénéfices et nouveau produit en vogue) se combinent, le cours attire l’attention des investisseurs institutionnels. Cela déclenche l’offre et la demande (le S) qui propulsent le cours à la hausse, ce qui en fait à la fois un leader de l’industrie et du marché et lui vaut le L dans le système CAN SLIM.

Vous trouverez le RS sur des plateformes comme ProRealTime, sous le terme de « force relative ». Veillez à choisir judicieusement votre comparateur : on ne mélange pas des pommes et des oranges ! Nous vous conseillons également de travailler en vue hebdomadaire. Vous pourrez également trouver des actions qui atteignent leur plus haut niveau en 52 semaines ici ou encore ici.

Force relative (relative strenght) de Sanofi entre 2016 et 2019, en comparant au CAC40
Force relative (relative strenght) de Sanofi, sur un an, en vue hebdomadaire et en comparant au CAC40. Ces dernières semaines, l’action a surperformé l’indice et son RS est en hausse, néanmoins il n’égale pas encore ses plus hauts de fin 2018.

I = Institutional Sponsorship (parrainage institutionnel)

  • Augmentation du nombre de fonds propriétaires de l’action au cours des derniers trimestres.
  • Action possédée par des fonds ayant surperformé le marché au cours des 3 dernières années.
  • Volume de négociation quotidien moyen de 400 000 ou plus.
Répartition des parts appartenant aux institutionnels sur Apple
Répartition des parts appartenant aux institutionnels sur Apple (AAPL).

La participation des investisseurs institutionnels doit être importante et graduelle pour faire décoller les actions. Ce critère se fonde sur l’idée selon laquelle la présence de gestionnaires de portefeuilles institutionnels est un gage de qualité et d’intérêt, de soutien envers l’action. Pour qu’un titre soit performant, il doit donc disposer d’un soutien institutionnel lui permettant d’alimenter son mouvement de prix.

Les parrains institutionnels peuvent être des fonds communs de placement, des banques, des fonds de pension et d’autres grandes institutions. Ces investisseurs professionnels disposent d’équipes d’analystes effectuant des recherches sur des milliers d’actions. C’est donc une bonne nouvelle de les voir acheter les actions que vous envisagez.

De manière générale, notons que les actions faiblement négociées (avec des volumes journaliers inférieurs à 400 000) n’intéresseront pas la plupart des investisseurs institutionnels hormis ceux spécialisés dans les small caps (mais ces dernières seront souvent écartées de l’analyse CAN SLIM).

Vous pouvez vérifier le pourcentage d’actions détenues par les institutions ici.

M = Market Direction (direction du marché)

  • Faites de nouveaux achats uniquement dans un marché haussier.
  • Prenez des mesures défensives lorsque le marché commence à faiblir.

Vous pouvez être OK avec les les six autres lettres de la méthode CAN SLIM, mais si le marché est globalement baissier, il sera très difficile, même pour les meilleures actions, d’augmenter. Pas de magie à ce niveau !

Pour sonder la température des marchés, nous vous conseillons la très bonne heat map du Financial Times (pour avoir une vue marché par marché, indice par indice), couplée à la heat map de Finviz (pour une vue sectorielle plus fine, qui reste très américanocentrée). Vous pouvez également vérifier la direction du marché à partir d’ici et ici, ainsi que la courbe des rendements ici. Enfin, vous pouvez également lire les perspectives économiques générales à partir d’ici, ce qu’on appelle « The Big Picture ».

Comment trouver une action CAN SLIM

Il existe différentes façons d’identifier ce type de valeurs. D’une part, vous pouvez vous focaliser sur une liste établie par vos soins, étudier chaque entrée de la liste en appliquant la méthode lettre par lettre. Cette méthode est fastidieuse et va vite devenir chronophage. Une façon plus optimale de procéder va consister en l’utilisation de screeners. Ces derniers vont, sur la base de critères de sélections définis, trier l’ensemble des valeurs d’un marché et vous sortir une liste de candidates.

Il existe différents sites proposant leurs propres screeners. Pour l’analyse CAN SLIM en particulier, retenons :

  • Screener Finviz : via ce lien, le screener sera prérempli avec les bons paramètres de la méthode CAN SLIM, à l’exception des lettres N, L & M.
  • Screener Yahoo Finances : via ce lien, le screener sera prérempli avec les bons paramètres de la méthode CAN SLIM, à l’exception des lettres N, L & M.

L’idée sera de tester chaque screener et de croiser leurs résultats, pour trouver les valeurs repérées par chaque outil.

Exemple d’une action CAN SLIM : Veeva Systems

Veeva Systems (VEEV, cotée sur le NYSE), fait justement partie des deux sélections de screeners présentés ci-dessus. Veeva Systems est un éditeur américain de solutions dans le cloud spécialisées pour l’industrie pharmaceutique. L’entreprise se targue d’être le leader mondial des systèmes d’information dans le cloud pour les entreprises des sciences de la vie. En effet, en y regardant de plus près, Veeva Systems compte parmi ses abonnés la moitié des 20 plus grandes entreprises pharmaceutiques du monde. L’absence de réel concurrent au sein de cette niche y est pour quelque chose, ce qui pourrait aussi s’assimiler à une forme de rempart concurrentiel. Pour en lire plus sur le moat investing, nous vous redirigeons vers notre article dédié.

Voici notre analyse CAN SLIM pour cette valeur avec, pour chaque graphe, le fournisseur de données/de graphique utilisé :

Analyse CAN SLIM de Veeva Systems
Analyse CAN SLIM de Veeva Systems (VEEV) en date du 06 octobre 2019. Pour voir l’image en haute définition, cliquez ici.

 

Veeva Systems remplit tous les critères de l’analyse CAN SLIM. L’entreprise :

  • Est proche de ses plus hauts historiques, s’échange en gros volumes et est en phase d’accumulation ;
  • Est fortement soutenue par les institutionnels (plus de la moitié du total de ses actions leur appartient) ;
  • Navigue entre deux secteurs qui bénéficient d’une tendance positive (Technologies et Soins) ;
  • A une force relative par rapport au S&P 500 qui traduit une surperformance vis-à-vis de l’indice ;
  • A des bénéfices trimestriels et annuels en hausse constante ;
  • Continue de développer des services et réalise des acquisitions ;
  • Bénéficie d’une niche industrielle où elle prospère en tant que leader.

Cerise sur le gâteau, l’analyse technique journalière pointe une figure en tasse et anse (incomplète pour le moment) :

Analyse technique Veeva 06OCT19
Vue technique journalière de Veeva Systems (en date du 06 octobre 2019)

C’est donc, en définitive, une entreprise qui est typiquement un bon investissement si l’on suit la méthode CAN SLIM !

En conclusion

Grâce à la méthode CAN SLIM, vous devriez être désormais capables d’identifier des actions prometteuses de croissance. Le but reste d’identifier ces valeurs le plus tôt possible, sur la base de fondamentaux solides – de grosses ventes et une augmentation des bénéfices résultant de nouveaux produits ou services uniques. Ceci afin d’acheter les actions de ces valeurs lorsqu’elles sortent de périodes de consolidation de prix, avant qu’elles ne se mettent à progresser de façon significative. Pour pousser plus loin, nous vous conseillons également la lecture du complément « How to Make Money in Stocks Getting Started: A Guide to Putting Can Slim Concepts into Action« , axé sur la mise en pratique de la méthode CAN SLIM.

Envie d’en discuter sur nos forums ?

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à faire un don en cliquant sur le bouton ci-dessous :

Bouton don Paypal

Vous ne voulez rien manquer de notre actualité ?

Abonnez-vous à notre lettre d'information :

Vous avez raté nos lettres précédentes ? Vous pouvez les lire dans nos archives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :