📰 Les 5 Points du Dimanche – #5

Chaque week-end, notre rĂ©dacteur RaphaĂ«l compile une courte liste de 5 sujets qu’il trouve utile de vous partager. Articles, vidĂ©os, tweets ou actualitĂ©s, tout y passe ! Nous espĂ©rons que vous en trouverez un ou deux qui vous plairont. Passez une bonne semaine et bon dimanche !

Avant de continuer …

Abonnez-vous Ă  notre actualitĂ© et restez Ă  jour dĂšs qu’un nouvel article est publiĂ© !

📰 Les 5 Points du Dimanche – #5 1

Table des matiĂšres

Une sélection d'actions value à avantage concurrentiel

Vous avez sans doute pu comprendre, par mes analyses, qu’un des aspects que j’apprĂ©cie le plus dans les sociĂ©tĂ©s est la prĂ©sence d’avantages concurrentiels đŸ„‡ Pour rappel, ce concept reprĂ©sente la capacitĂ© d’une entreprise Ă  conserver des avantages par rapport Ă  ses concurrents. Ceci, afin de protĂ©ger ses profits Ă  long terme et ses parts de marchĂ© 👑

SI je parle de ça, c’est parce que j’aimerais vous partager une analyse rĂ©alisĂ©e par The FALCON Method sur Seeking Alpha. Ils y expliquent, Ă©tape par Ă©tape, comment ils ont passĂ© en revue les donnĂ©es Morningstar pour identifier 5 actions de qualitĂ© Ă  large avantage concurrentiel, et qui plus est Ă  la valorisation intĂ©ressante. Ces actions « favorites » sont Imperial Brands, Bayer, British American Tobacco, Intel et Philip Morris International. Trois cigarettiers, un fabricant de semi-conducteurs et une entreprise pharmaceutique 🧐

Jetez aussi un Ɠil notre article « Moat investing, l’avantage concurrentiel comme gage de rendement futur » dont je vous recommande la lecture en parallĂšle 👩 

Historical evidence says that while quality alone is a poor indicator of outperformance, when combined with a decent valuation filter, Morningstar’s moat rating proves to be more than useful. Based on the available data, stocks with a wide-moat rating that also fit into the 4- or 5-star category deserve to be the subject of further analysis.

See the detailed explanation and the underlying evidence of our first step in this article.

Perspectives du marché en 2021 selon JPMorgan

Avec l’espoir des vaccins, viennent dĂ©sormais les prĂ©visions sur ce que nous rĂ©serve 2021. L’économie mondiale et les actions cycliques pourraient connaĂźtre un grand retour l’annĂ©e prochaine, au grand dam du style value qui est, soyons honnĂȘtes, en trĂšs grande forme actuellement 😀 ÉniĂšme rappel, si besoin Ă©tait, qu’il est important d’avoir un portefeuille diversifiĂ© et ne pas avoir tous ses Ɠufs dans le mĂȘme panier đŸ„š

Selon Gabriela Santos, une stratĂ©giste de JPMorgan Asset Management, les investisseurs devraient regarder en dehors des États-Unis pour profiter pleinement de la reprise mondiale 🌎 En effet, un tiers du marchĂ© amĂ©ricain seulement sont identifiĂ©es comme cyclique. Ce chiffre grimpe Ă  plus de 50 % pour les actions internationales. DĂ©couvrez la vidĂ©o (en anglais) de l’interview de Gabriela Santos par Yahoo Finances ci-dessous đŸ“ș

La dépénalisation du cannabis avance au congrÚs américain

Des progrĂšs qui pourraient changer la donne pour un secteur boursier jusqu’ici trĂšs volatile et spĂ©culatif 🌿

Et l’étape franchie au CongrĂšs amĂ©ricain est tout sauf anodine. Nous parlons en effet de rayer, purement et simplement, le cannabis de la liste fĂ©dĂ©rale des drogues dangereuses ✅

Reste Ă  voir si le SĂ©nat amĂ©ricain acceptera cette loi, ce qui n’est pas gagnĂ© d’avance vu les positions rĂ©publicaines sur le cannabis đŸ’„ Si cela se concrĂ©tise, cela permettra Ă  des entreprises comme Canopy Growth, Aurora Cannabis ou encore Tilray de pouvoir produire et commercialiser leurs produits Ă  plus grande Ă©chelle, dans un cadre plus serein pour leur business. 

Quand on sait que plus de deux tiers des AmĂ©ricains sont en faveur d’une lĂ©galisation du cannabis, on se dit qu’il y a lĂ  un beau potentiel Ă©conomique đŸ”„

La chambre basse du CongrĂšs amĂ©ricain a approuvĂ©, vendredi 4 dĂ©cembre, un projet de loi visant Ă  rayer le cannabis de la liste fĂ©dĂ©rale des drogues dangereuses, un pas historique vers la dĂ©pĂ©nalisation de la marijuana aux États-Unis. Le texte a Ă©tĂ© approuvĂ© (228 pour, 164 contre) par la Chambre des reprĂ©sentants, oĂč il Ă©tait dĂ©fendu par les dĂ©mocrates majoritaires. 

Mais il a toutefois de fortes chances d’ĂȘtre bloquĂ© au SĂ©nat, actuellement contrĂŽlĂ© par les rĂ©publicains.

Le Bitcoin attire l'attention de BlackRock

Le bitcoin. On entend un peu tout et n’importe Ă  son sujet. Bien que je partage les critiques vis-Ă -vis des bulles spĂ©culatives sur les cryptomonnaies, je reste convaincu qu’il s’agit de quelque chose amenĂ© Ă  prendre de la valeur et de l’importance 👀

Et je ne suis pas le seul. Larry Fink, le CEO du gestionnaire BlackRock dont nous avions fait l’analyse, pense que le bitcoin pourrait Ă©voluer vers un marchĂ© mondial. Le mois dernier, c’est le CIO de BlackRock, Rick Rieder, qui expliquait quant Ă  lui que non seulement le bitcoin est lĂ  pour durer, mais qu’il remplacera dans une large mesure l’or comme « actif » refuge. Si mĂȘme les grands gestionnaires de fonds s’y mettent
 😏

Pour information, si vous dĂ©sirez mettre vos cryptomonnaies Ă  l’abri, je vous conseille les produits de Ledger, une start-up française qui conçoit et commercialise des portefeuilles de cryptomonnaies physiques destinĂ©s aux particuliers. En ce moment, ils proposent une offre de NoĂ«l sur les Ledger Nano X 😃

Blackrock CEO Larry Fink says Bitcoin (BTC) is on his company’s radar following the cryptocurrency’s rapid appreciation over the past few months.

Sombres perspectives pour les salles de cinéma

C’était la mauvaise nouvelle de la fin de semaine : Warner Bros a dĂ©cidĂ© de sortir ses films de 2021 Ă  la fois en salle et en streamingÂ đŸ˜¶

Pourquoi est-ce une mauvaise nouvelle ? C’est tout simplement un Ă©niĂšme clou ajoutĂ© au cercueil des exploitants de salles de cinĂ©ma. En effet, si les gros films se mettent Ă  sortir en simultanĂ© en streaming et en salle, vu le contexte et vu les prix des abonnements, le consommateur aura vite fait son choix. Entre payer plus de 10-15 € pour aller voir un film dans une salle avec les contraintes sanitaires, ou payer 6 € par mois pour accĂ©der Ă  tout un catalogue depuis votre salon, que choisissez-vous ? Pour la plupart d’entre nous, « la question elle est vite rĂ©pondue », je pense đŸ€

Personnellement, je reste un grand fan du cinĂ©ma. J’avais par exemple une position sur Kinepolis Group, un exploitant de salles de cinĂ©ma en Belgique en pleine expansion internationale 🎬 NĂ©anmoins, la visibilitĂ© sur l’avenir des salles ne fait que diminuer avec le temps. AprĂšs un espoir (et une flambĂ©e du cours) suite aux annonces de vaccins, voilĂ  que la donne change alors mĂȘme que la situation sanitaire entrevoit enfin le bout du tunnel. 

Le COVID-19 est-il en train d’accĂ©lĂ©rer une tendance de fond vers le streaming qui, Ă  terme, fera disparaĂźtre les exploitants de cinĂ©ma ? Ces derniers vont en tout cas devoir survivre et se rĂ©inventer, dĂšs 2021 💭 Quoi qu’il en soit, j’ai prĂ©fĂ©rĂ© solder ma position sur Kinepolis Group, avec une belle plus-value, mais non sans une pointe de regret
 😔

Merci d’avoir lu cette liste. Partagez vos avis et les choses que vous avez trouvĂ©es intĂ©ressantes cette semaine dans les commentaires ci-dessous. Si vous avez apprĂ©ciĂ© le message, faites-le-moi savoir 👍
 
À la semaine prochaine !
Note actuelle
Cliquez pour noter cet article !
[Total: 0 Moyenne: 0]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.