📰 Les 5 Points du Dimanche – #21

Chaque week-end, notre rĂ©dacteur RaphaĂ«l compile une courte liste de 5 sujets qu’il trouve utile de vous partager Ă  propos de la bourse, des investissements ou de la finance personnelle. Articles, vidĂ©os, tweets ou actualitĂ©s, tout y passe ! Nous espĂ©rons que vous en trouverez un ou deux qui vous plairont. Passez une bonne semaine et bon dimanche !

Avant de continuer …

Abonnez-vous Ă  notre actualitĂ© et restez Ă  jour dĂšs qu’un nouvel article est publiĂ© !

📰 Les 5 Points du Dimanche – #21 2

Table des matiĂšres

La pandĂ©mie accĂ©lĂšre l’abandon du cash

Et c’est Square, l’entreprise amĂ©ricaine spĂ©cialisĂ©e dans le paiement mobile et le paiement Ă©lectronique, qui le ditÂ đŸ“± Au cours de l’annĂ©e qui vient de s’écouler, l’utilisation de liquiditĂ©s chez les marchands de Square aux États-Unis a chutĂ© de prĂšs de 10 points de pourcentage en pourcentage du total des transactions, de 30 % Ă  20 %, soit trois fois la baisse annuelle moyenne des cinq derniĂšres annĂ©esÂ đŸ€Ż

C’est une observation loin d’ĂȘtre anodine pour Square. Depuis le dĂ©but de la pandĂ©mie de COVID-19, les consommateurs du monde entier sont devenus moins dĂ©pendants du cash. 

Evolution des paiements cashless en 2020, par zone géographique
De fĂ©vrier 2020 Ă  fin fĂ©vrier 2021, Square a vu la part des entreprises cashless plus que doubler aux États-Unis, en Australie, au Canada et au Royaume-Uni, et presque doubler au Japon. Ceci laisse entrevoir une tendance de la « nouvelle normalitĂ© » post-pandĂ©mie. Ces donnĂ©es ne concernent que les donnĂ©es de paiement Square.

MalgrĂ© les nuances culturelles qui dictent en grande partie la dĂ©pendance de chaque marchĂ© Ă  l’égard des paiements en espĂšces, les donnĂ©es de Square prouvent que la pandĂ©mie a dĂ©jĂ  eu un impact durable sur le comportement des consommateurs Ă  l’échelle mondiale 🛒 De plus en plus d’utilisateurs amĂ©ricains de Square se tournent vers les paiements en ligne, et mĂȘme les petits montants habituellement rĂ©glĂ©s en cash peuvent de plus en plus ĂȘtre payĂ©es numĂ©riquement, via des cartes ou des portefeuilles digitaux 💳

ARK Invest a d’ailleurs prĂ©dit l’essor de ces derniers d’ici 2025 : oscillant entre 250 USD et 1 900 USD par utilisateur aujourd’hui, la valeur des portefeuilles numĂ©riques pourrait grimper jusqu’à 20 000 USD par utilisateur dans 4 petites annĂ©es. Cela reprĂ©sente une opportunitĂ© de 4,6 billions de dollars rien qu’aux États-Unis, selon ARK, dont Square pourrait ĂȘtre l’un des principaux bĂ©nĂ©ficiaires 📈

It has been one year since the onset of COVID-19 dramatically changed the shape of our daily lives. Business owners were forced to persevere against the odds, many opting to pivot their operating models entirely, while consumers were asked to stay home.

Invesco lance un ETF sur l’indice Nasdaq Next Generation 100

Les valorisations des valeurs du NASDAQ 100, comme Apple, Amazon ou encore Tesla, sont assez tendues actuellement, il est donc lĂ©gitime de chercher de nouvelles opportunitĂ©s de croissance 🔎 Si le NASDAQ classique et ses performances impressionnantes (+47,6 % en 2020, malgrĂ© la pandĂ©mie de COVID-19) ne vous suffisent plus et que vous voulez prendre plus de risques, pourquoi ne pas vous tourner vers l’indice NASDAQ Next Generation 100 ?Â đŸ€ 

CrĂ©Ă© en aoĂ»t 2020, cet indice moins connu que son pendant classique offre une exposition du 101e au 200e plus grands titres non-financiers cotĂ©s sur le Nasdaq et qui ne font donc pas encore partie du NASDAQ 100. Tout l’intĂ©rĂȘt de cet indice est que ces titres pourraient justement constituer le NASDAQ 100 de demain 🔼  

L’indice limite le poids de ses constituants Ă  4 % maximum. Les secteurs les plus importants actuellement reprĂ©sentĂ©s dans l’indice NASDAQ Next Generation 100 sont la technologie (33 %), les services aux consommateurs (23 %) & les soins de santĂ© (22 %). Les performances de l’indice sont respectables ici aussi. 

Comparaison des performances du NASDAQ Next Generation 100, du S&P 400 et du Russell Midcap Growth
Historiquement, l'indice NASDAQ Next Gen 100 a offert une plus grande croissance des revenus et, étonnamment, une croissance des dividendes plus élevée que le S&P 400 ou le Russell Midcap Growth, par exemple.

DĂ©jĂ  accessible aux États-Unis via l’ETF Invesco Nasdaq Next Gen 100 (QQQJ), cet indice est dĂ©sormais disponible en Europe, toujours via Invesco. Les deux ETF, nommĂ©s Invesco NASDAQ Next Generation 100 UCITS (EQJS) et Invesco NASDAQ-100 Swap UCITS (EQQS) sont cotĂ©s Ă  la Bourse de Londres (LSE) avec des frais annuels (TER) de 0,25 % et 0,20 %, respectivement.

Robinhood veut faciliter l'accĂšs des particuliers aux IPO

Bon, ça ne nous concernera pas nous, investisseurs europĂ©ens, mais l’initiative mĂ©rite d’ĂȘtre soulignĂ©e, car elle pourrait ĂȘtre annonciatrice de changements dans le futur pour nous aussi. Peut-ĂȘtre de la part de BUX, qui tente d’ĂȘtre le Robinhood europĂ©en ? 👌

Robinhood, la cĂ©lĂšbre entreprise amĂ©ricaine de courtage qui a dĂ©frayĂ© la chronique ces derniers mois, est en train de construire une plate-forme pour « dĂ©mocratiser » l’accĂšs des IPO au grand public 
 Y compris la sienne, bien Ă©videmment, qui aura lieu dans les prochains mois. J’y reviendrai problablement dans un article dĂ©diĂ©, car je m’y intĂ©resse 🙂 

L’intĂ©rĂȘt derriĂšre ce mouvement est un peu semblable Ă  celui que nous retrouvons derriĂšre le phĂ©nomĂšne des SPAC : faciliter une entrĂ©e en bourse revient Ă  court-circuiter les entreprises financiĂšres et les banquiers d’affaires qui contrĂŽlent les marchĂ©s et les IPO traditionnelles 👍

Quel est l’intĂ©rĂȘt pour l’investisseur US ? đŸ€” Actuellement, les investisseurs particuliers ne peuvent pas acheter d’actions nouvellement cotĂ©es avant qu’elles ne commencent Ă  ĂȘtre publiquement nĂ©gociĂ©es. Étant donnĂ© que les actions s’échangent souvent Ă  plus haut prix lors de leurs premiĂšres heures de cotation, les gros fonds qui obtiennent des allocations dans l’IPO avant ces Ă©changes publics possĂšdent un avantage 🚹 Avantage que Robinhood voudrait casser, au bĂ©nĂ©fice de l’investisseur particulier. 

Bien sĂ»r, l’initiative n’est pas altruiste. D’un cĂŽtĂ©, l’entreprise tente par lĂ  de faire honneur Ă  son nom, Robinhood signifiant « Robin des Bois » en anglais. Ce faisant, elle pourrait tenter de redorer son image Ă©cornĂ©e suite aux rĂ©centes problĂ©matiques entourant l’affaire Gamestop et le suicide d’un jeune trader amĂ©ricainÂ đŸ›Žïž De l’autre, cette dĂ©cision pourrait Ă©galement stimuler la valorisation de Robinhood dans le cadre de sa propre IPO, car l’offre entraĂźnerait une demande supplĂ©mentaire pour les actions qui n’auraient normalement Ă©tĂ© Ă©mises qu’aprĂšs les dĂ©buts boursiers sur les marchĂ©s publics 😏 

L’idĂ©e : permettre Ă  ses 13 millions de clients d’investir en bourse
 avant les introductions en bourse.

Les 7 péchés capitaux des investisseurs

Un article avec une approche assez amusante puisqu’il revient sur les 7 pĂ©chĂ©s capitaux les plus communĂ©ment retrouvĂ©s dans le domaine du trading et de l’investissement ⚠ En effet, l’auteur souligne que trĂšs souvent, nous, investisseurs de tous bords, aguerris comme nĂ©ophytes, commettons encore et toujours les mĂȘmes grandes erreurs : 

  • Ne pas avoir de stratĂ©gie prĂ©Ă©tablie : et donc ĂȘtre plus facilement corrompu par notre mental en cas de pĂ©pin ou de difficultĂ© ; 
  • Ne pas comprendre l’investissement : comme le disait Warren Buffet, « Si vous ne connaissez pas les bijoux, connaissez le bijoutier » ;
  • L’excĂšs de confiance : votre pire ennemi en bourse restant vous-mĂȘme, Ă©vitez de vous croire invincible. 
  • L’excĂšs de risque : notamment via une trop grande concentration dans vos positions, l’illiquiditĂ© des titres ou encore l’utilisation de l’effet de levier ;
  • Sortir trop tĂŽt/trop tard : l’effet momentum est un alliĂ© prĂ©cieux sur une position qui performe bien. A contrario, il peut parfois ĂȘtre judicieux de couper une position perdante (viendra se greffer sur ce point l’éternel dĂ©bat sur le besoin ou non de placer un stop-loss) ; 
  • Se croire plus malin que le marchĂ© : les marchĂ©s boursiers sont constituĂ©s d’une multitude d’intervenants, chacun ayant une part de connaissance, certains Ă©tant plus au courant que d’autres. N’essayez pas de battre cette intelligence collective ;
  • Aller Ă  l’encontre du macro-Ă©conomique : avec le cĂ©lĂšbre adage « Don’t Fight the FED ». 

Les dĂ©boires du fonds Archegos Capital nous rappellent que certaines erreurs de gestion peuvent s’avĂ©rer fatales – surtout lorsque celles-ci se cumulent.

ARK Invest se lance dans l’espace

Certains diront que c’était Ă©crit vu le style d’investissement d’ARK Invest đŸ‘©â€đŸš€ AprĂšs ses cĂ©lĂšbres ETF dĂ©diĂ©s Ă  l’innovation technologique, la gĂ©nomique ou encore la robotique, la maison de gestion amĂ©ricaine aux performances impressionnantes se lance dans une nouvelle thĂ©matique : l’espace. Elle a en effet annoncĂ© le dĂ©but de cotation de son ETF ARKX Space Exploration & Innovation đŸš€

Elle n’est pas la premiĂšre Ă  s’y frotter : Procure propose dĂ©jĂ  aux USA l’ETF UFO sur ce mĂȘme thĂšme futuriste 
 Mais est-ce vraiment si futuriste que ça d’investir dans l’espace ? đŸ§

La sphĂšre d’investissement de l’ETF ARKX va concerner toute entreprise Ă  l’origine ou bĂ©nĂ©ficiant de produits et/ou de services technologiques se produisant au-delĂ  de la surface de la Terre. FusĂ©es, drones, services d’agriculture par satellite, impression 3D ou encore robotique sont autant de sous-thĂ©matiques qui y seront retrouvĂ©es. Or, ces segments sont tout sauf futuristes ! Ils sont nĂ©anmoins porteurs de grandes promesses de croissance dans les annĂ©es et dĂ©cennies Ă  venir đŸ›°ïž 

Regardons d’un peu plus prĂšs les 10 premiĂšres lignes qui composent cet ETF (en date du 2 avril) : 

  • Trimble : spĂ©cialisĂ©es dans les logiciels gĂ©o-spatiaux ;
  • L’ETF d’impression 3D d’ARK Invest (un ETF dans un autre ETF, donc) ;
  • Kratos Defense & Security Solution : un fournisseur de composants critiques, de services et de solution pour les USA  ;
  • L3 Harris Technologies : un peu comme Kratos DĂ©fense & Security, mais plus mondiale dans sa clientĂšle ;
  • JD.com : spĂ©cialisĂ©es dans l’électronique grand public ;
  • Komatsu : une entreprise japonaise active dans les engins de constructions et de mines ;
  • Iridium Communication : qui exploite des microsatellites de communication ; 
  • Lockheed Martin : la cĂ©lĂšbre entreprise de dĂ©fense et de sĂ©curitĂ© Ă  l’origine des avions militaires F-16 ou encore le cĂ©lĂšbre avion furtif F-117 Nighthawk ;
  • Thales : l’entreprise française active dans l’aĂ©rospatial, la dĂ©fense et la (cyber)sĂ©curitĂ© ;
  • Boeing : le constructeur aĂ©ronautique et aĂ©rospatial amĂ©ricain (et concurrent mondial d’Airbus). 

Bref, rien de trĂšs fantaisiste en soit ! đŸ€“ Simplement un ETF de plus tournĂ© pleinement vers l’avenir, avec des entreprises de croissance et quelques entreprises (actuellement) values, notamment dans l’aĂ©ronautique. HĂ©las, cet ETF n’est pas accessible aux investisseurs particuliers europĂ©ens (non-UCITS). Jetez cependant un coup d’Ɠil Ă  notre article qui vous expliquera comment les copier sur Trading212 ! đŸ˜‰

Merci d’avoir lu cette liste. Partagez vos avis et les choses que vous avez trouvĂ©es intĂ©ressantes cette semaine dans les commentaires ci-dessous. Si vous avez apprĂ©ciĂ© le message, faites-le-moi savoir 👍
 
À la semaine prochaine et bon weekend de PĂąques ! đŸ„š
Note actuelle
Cliquez pour noter cet article !
[Total: 2 Moyenne: 4]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.